AmorChem conclut une première entente avec l’Université de Sherbrooke

MONTRÉAL–(BUSINESS WIRE)–lt;a href=”https://twitter.com/hashtag/amorchem?src=hash” target=”_blank”gt;#amorchemlt;/agt;–AmorChem est fier d’annoncer un premier investissement à l’Université de
Sherbrooke (UdeS). Le fonds de capital de risque a conclu une entente
avec l’UdeS et TransferTech Sherbrooke afin d’optimiser des molécules
possédant des propriétés antibiotiques, développées par Pr. François
Malouin et Pr. Éric Marsault. De plus, grâce à l’accompagnement d’Aligo
Innovation, le projet bénéficiera du soutien généreux du Programme de
soutien à la valorisation et au transfert– Phase II du Ministère de
l’Économie et de l’Innovation du Québec. Le projet reçoit également le
soutien du programme MITACS et de Fibrose Kystique Canada.

« Nous sommes très heureux d’ajouter à notre portefeuille une première
transaction avec l’UdeS et TransferTech Sherbrooke. L’excellence des
travaux accomplis au sein de cette institution et les efforts pour
rapprocher les trois groupes nous ont permis d’identifier plusieurs
projets porteurs. Ce projet en particulier était à point car nous
suivons depuis un certain temps cette équipe de chercheurs aux
expertises en chimie et en microbiologie complémentaires. Nous sommes
par ailleurs confiants que plusieurs autres projets suivront », dit Inès
Holzbaur, cofondatrice et associée directrice chez AmorChem.

« L’entente conclue par TransferTech Sherbrooke avec AmorChem et le
financement de ce projet d’envergure permettra à l’équipe de recherche
de l’UdeS de travailler sur le développement d’un nouveau composé
antibactérien. De nouveaux antibiotiques efficaces sont nécessaires pour
maintenir les progrès de la médecine moderne. Nous sommes de ce fait
heureux d’avoir contribuer à la valorisation de cette technologie
innovante et très prometteuse », commente Michel Lambert, président
directeur général de TransferTech Sherbrooke.

Pr. Malouin et Pr. Marsault travaillent depuis un certain temps sur des
analogues de la tomatidine, un produit naturel isolé de la tomate
possédant des propriétés antibiotiques qui indiquaient que la famille de
composés pouvait être utile dans le traitement d’infections affectant
les patients atteints de fibrose kystique. L’équipe a depuis réussi à
identifier la cible précise sur laquelle agit cette famille de molécules
et des résultats préliminaires démontrent que les composés pourraient
aussi être utilisés plus généralement dans le traitement d’infections
par des bactéries à Gram négatif et Gram positif.

« L’élément déclencheur de la présente collaboration a été la
confirmation du potentiel d’optimisation de l’activité bactéricide de la
tomatidine et des composés de cette famille contre les organismes à Gram
négatif. Il existe une grande demande pour des nouvelles pistes de
solution couvrant un large spectre d’infections sévères et nous sommes
très encouragés par les résultats obtenus jusqu’à date par cette équipe
de chercheurs », dit Maxime Ranger, associé principal chez AmorChem.

« Fibrose kystique Canada se réjouit qu’AmorChem reconnaisse et
soutienne, avec un premier financement, les promesses de travaux des
Prs. François Malouin et Éric Marsault, a commenté Kelly Grover,
présidente et chef de la direction de Fibrose kystique Canada. Cet
accord souligne le réel impact mondial de la recherche soutenue par
notre organisation et du progrès encourageant des efforts de recherche
et de développement dans ce domaine. Fibrose kystique Canada finance le
Pr. Malouin depuis 2006, nous sommes donc fiers et enthousiastes de voir
que son travail ait atteint un niveau de maturité digne de recevoir un
investissement privé. »

A propos d’AmorChem

AmorChem est un leader du capital de risque de démarrage lancé en 2011
et situé à Montréal. En tant qu’expert, le fonds utilise sa profonde
compréhension de la science fondamentale pour dévoiler son potentiel
thérapeutique, et concentre son savoir-faire en recherche
translationnelle dans l’accélération de la découverte et du
développement de médicaments couvrant un large spectre de maladies. Le
fonds capitalise également sur son expertise en capital de risque de
même que sur son expérience entrepreneuriale afin de faire jaillir les
premières étincelles de la création d’entreprises, et les façonne en
collaboration avec ses partenaires pour qu’elles forment la prochaine
génération de compagnies de biotechnologie. Doté d’un capital dépassant
les 85M$, AmorChem a financé plus de 25 projets universitaires et
démarré plusieurs compagnies de biotechnologie à partir des fruits de
cette recherche innovante.

Contacts

Contacts média
Elizabeth Douville, Ph.D.
Fondatrice et
associée directrice, AmorChem
T: 514-849-6358
E : elizabeth@amorchem.com

Inès Holzbaur, Ph.D.
Fondatrice et associée directrice, AmorChem
T:
514-849-7454
E : ines@amorchem.com