ATTENTION – RECTIFICATION : Revoici la dépêche corrigée: La technologie Pure Diamond Blockchain – nouvelle innovation révolutionnaire de l’industrie de la bijouterie

TOKYO–(BUSINESS WIRE)–L’industrie mondiale de la bijouterie a les yeux fixés sur une nouvelle
innovation japonaise – des diamants produits au laboratoire qui sont
identiques aux diamants naturels sur le plan chimique, physique et
optique.

Pure
Diamond Lab
, une société japonaise, est en mesure de cultiver des
diamants dont les qualités sont identiques à celles des diamants
naturels et qui sont donc certifiables par la GIA (Gemological
Institution of America). Ces diamants sont cultivés dans un
environnement contrôlé des laboratoires de la société en utilisant un
matériau en carbone pur, donnant ainsi naissance à une lignée de
diamants « sans défauts » cultivés au laboratoire et dont les propriétés
optiques sont supérieures à celles des diamants naturels. Les diamants
peuvent être cultivés dans un large spectre de couleurs y compris celles
qui n’existent pas à l’état naturel, ce qui pourrait par exemple
bouleverser instantanément le marché des diamants rouges et bleus rares.

Un facteur distinctif majeur qui différencie Pure Diamond Co. Ltd. de
ses concurrents est son développement d’une technologie blockchain pour
le marché des diamants. Les informations sur la culture, le raffinement
et l’évaluation du diamant cultivé au laboratoire sont collectées et
numérisées pour créer un profil disponible au consommateur final,
augmentant ainsi la transparence et optimisant l’expérience de détail.
Incidemment, le directeur de la technologie du projet Pure Diamond
Blockchain, M. Jun Kawasaki, est le célèbre pirate informatique « White
Hat » qui a résolu le piratage de 500 millions de NEM de Coincheck en
janvier. M. Kawasaki estime que le projet de développement Pure Diamond
Blockchain est « la façon correcte d’utiliser les blockchains », et le
producteur de Pure Diamond Lab, M. Hideyuki Abe, ajoute que la
technologie « attribue une histoire à chaque diamant ».

Les diamants cultivés au laboratoire tels que ceux cultivés par Pure
Diamond Lab transforment également l’industrie mondiale du diamant pour
la rendre plus durable et plus éthique. La culture du diamant au
laboratoire réduit la pression de la demande sur les mines de diamant
qui constitue une menace pour l’environnement. La technologie blockchain
Pure Diamond permet également d’éviter la distribution des « diamants de
conflits », autrement dit les diamants minés dans des zones de guerre et
vendus pour financer d’autres conflits.

Afin d’étendre le projet de diamants cultivés au laboratoire, la société
projette d’utiliser l’ICO de Pure Diamond Coin (PDC), une cryptodevise
obtenue par Pure Diamond Farm Singapore, pour financer l’équipement et
la R&D. Qui plus est, la société est actuellement au stade final de
l’enregistrement de propriété intellectuelle, ce qui devrait renforcer
encore plus sa position dans l’industrie du diamant cultivé au
laboratoire. L’objectif est de changer le futur de l’industrie du
diamant étape par étape, ce qui fait de Pure Diamond Blockchain un
projet excitant à surveiller.

http://purediamond-ico.com/

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Pure Diamond Farm Singapore
Chris yang
contact@purediamond-ico.com