Pour la GSMA, les décideurs politiques doivent agir maintenant afin d’éviter un engorgement des réseaux mobiles dans les grandes villes

Selon un nouveau rapport, les mégapoles ne peuvent faire face à la
demande en données sans des politiques de soutien au déploiement
abordable et rapide des réseaux mobiles de prochaine génération

LONDRES–(BUSINESS WIRE)–La GSMA a publié aujourd’hui un nouveau rapport qui étudie la capacité
des réseaux mobiles à satisfaire la demande exponentielle de données
mobiles dans les villes les plus densément peuplées du monde. Pour le
rapport GSMA/Boston Consulting Group, intitulé “Delivering the
Digital Revolution: Will Mobile Infrastructure Keep Up with Rising
Demand?
(Concrétiser la révolution numérique: l’infrastructure
mobile pourra-t-elle absorber la demande croissante?), les réseaux de
mégapoles comme New York, Shanghai, Shenzhen et Tokyo seront confrontés
à un écart de taille entre la demande de trafic de données mobiles et la
capacité des réseaux disponibles, avec jusqu’à 48 pour cent de la
demande de trafic qui ne pourra être satisfaite dans les zones urbaines
ultra denses d’ici 2025. Le rapport rappelle que la réforme
réglementaire jouera un rôle critique dans l’élimination de l’écart
anticipé entre l’offre et la demande, et dans la matérialisation du
potentiel économique du haut débit mobile de prochaine génération.

“À l’heure actuelle, le paysage réglementaire mondial a réussi à créer
un marché compétitif qui a rendu la connectivité mobile accessible à
plus de cinq milliards de personnes dans le monde”, souligne John
Giusti, responsable de la réglementation à la GSMA. “Toutefois, à moins
que les politiques gouvernementales n’encouragent l’investissement, la
capacité réseau requise pour satisfaire la demande à venir ne sera
probablement pas atteinte.

“Cela débouchera sur des contrats de piètre qualité pour les
consommateurs et les entreprises, en particulier dans les villes les
plus peuplées, et devrait avoir un impact direct sur leurs économies. La
mise à disposition de spectre à des prix abordables et l’assouplissement
des restrictions de planification relatives aux petites cellules peuvent
promouvoir un environnement permettant aux opérateurs de mettre en place
des réseaux mobiles prêts pour l’avenir.”

Des facteurs comme la 5G et l’essor de l’internet des objets (IdO)
feront que la demande en données mobiles augmentera de plus de 50 pour
cent dans les grandes villes du monde entier à l’horizon 2025. Dès lors,
les opérateurs devraient tripler leurs dépenses en capital et
opérationnelles en zones urbaines afin de fournir une capacité réseau
suffisante, ce qui ne serait tout bonnement pas viable dans les
conditions actuelles.

Des approches politiques sur mesure sont nécessaires pour répondre aux
attentes de toutes les parties prenantes, c’est-à-dire les citoyens,
gouvernements et opérateurs de réseau. Dans le rapport, la GSMA adresse
six recommandations clefs aux décideurs politiques en vue de promouvoir
les investissements en infrastructures:

  • Libération spectrale supplémentaire à des tarifs abordables:
    une meilleure disponibilité spectrale à des prix équitables pourrait
    accélérer les investissements et avoir des avantages significatifs en
    termes de capacité réseau.
  • Promotion du déploiement d’infrastructure en fronthauling et
    backhauling:
    le déploiement réussi de nouvelles cellules, grandes
    et petites, pour stimuler la capacité réseau nécessite un accès aux
    réseaux de backhauling.
  • Accès supplémentaire à des sites avantageux de macro et petites
    cellules:
    le tarif locatif des sites cellulaires a
    considérablement augmenté. L’accès aux sites sur des bâtiments publics
    et le mobilier urbain éliminerait une importante barrière au
    déploiement de nouvelles cellules.
  • Autorisation des accords de partage de réseau: permettre aux
    opérateurs de conclure des contrats commerciaux de partage de réseau
    réduirait nettement les coûts en capital et opérationnels des
    opérateurs.
  • Approbation du déploiement de petites cellules: l’optimisation
    des approbations de planification pour l’installation généralisée de
    petites cellules pourrait accélérer les investissements de réseau et
    accroître la capacité dans les grandes villes.
  • Harmonisation des limites de densité de puissance: les
    réglementations relatives aux niveaux d’exposition électromagnétique
    radioélectrique devraient être harmonisées sur la base des limites
    recommandées à l’échelle internationale.

“Réformer les réglementations afin qu’elles reflétassent l’évolution des
réalités commerciales et technologiques est une tâche à la fois longue
et complexe, mais qui revêt aussi une importance vitale pour garantir
que nos réseaux continueront de fournir une expérience optimale aux
abonnés”, déclare M. Giusti. “Il est crucial de trouver un compromis et
d’équilibrer les besoins entre législateurs et opérateurs, en vue de
construire les réseaux du futur et de tirer les avantages économiques et
sociaux de l’industrie mobile. Toutes les parties prenantes doivent
travailler ensemble pour assurer un déploiement rapide et rentable des
nouvelles technologies. Il s’agit là d’une étape incontournable dans
notre transformation numérique.”

Retrouvez le rapport “Delivering the Digital Revolution: Will Mobile
Infrastructure Keep Up with Rising Demand?” à l’adresse suivante: www.gsma.com/publicpolicy/delivering-the-digital-revolution.

À propos de la GSMA

La GSMA représente les intérêts des opérateurs de téléphonie mobile dans
le monde entier. Elle rassemble près de 800 opérateurs et plus de 300
sociétés appartenant à l’écosystème mobile élargi, dont des fabricants
de téléphones et d’appareils, des éditeurs de logiciels, des
fournisseurs d’équipements, des sociétés internet et des organismes
évoluant dans des secteurs d’activité connexes. La GSMA produit
également des événements phares du secteur, tels le Mobile World
Congress, le Mobile World Congress Shanghai, le Mobile World Congress
Americas et les conférences de la série Mobile 360.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site officiel de
la GSMA à l’adresse www.gsma.com.
Suivez la GSMA sur Twitter: @GSMA.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Pour la GSMA:
Gearóid Cashman, +44 7976 790 169
gcashman@webershandwick.com
ou
Service
presse GSMA
pressoffice@gsma.com