Business Wire annonce l’expansion de son bureau parisien

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Dans le cadre de sa stratégie de développement à l’international,
Business Wire est heureux d’annoncer que son bureau parisien a déménagé
et s’agrandit. Implanté à Paris depuis octobre 2005,
Business Wire France se relocalise 18/20 place de la Madeleine, 75008
Paris, avec pour ambition d’étoffer rapidement ses équipes
et d’accroître sa part de marché en France et en Europe du Sud.


Business Wire, leader sur le marché de la diffusion de communiqués de
presse et d’informations réglementaires des sociétés, est une filiale du
groupe Berkshire Hathaway.
Pour Patrice le Tulle, Directeur
Business Wire France & Europe du Sud, « s’installer au
cœur du triangle d’or parisien nous rapproche de nos clients historiques
et pour nos clients à l’étranger, cette adresse est représentative de
notre dimension internationale. En outre, ces nouveaux espaces vont nous
permettre aussi de pouvoir organiser des rencontres et des ateliers
autour de thématiques liées aux relations presse, relations
investisseurs et autres sujets en lien avec notre métier, car nous avons
désormais la capacité de les accueillir
. »

Le bureau de Paris héberge sa propre newsroom avec son équipe
d’éditeurs. Avec 19 newsrooms et plus de 200 éditeurs dans le monde,
Business Wire est le seul diffuseur professionnel d’information à avoir
une telle relation de proximité avec ses clients. Business Wire a plus
de présences locales que l’ensemble de ses concurrents réunis. Les
sociétés françaises vont continuer à bénéficier des larges réseaux de
distribution de Business Wire et du renforcement de sa présence
locale, deux fondamentaux caractéristiques de Business Wire, pour cibler
les principaux marchés du monde entier. Les offres de services vont de
la diffusion de communiqués de presse, photos et vidéos, informations
réglementaires, jusqu’à la création d’espaces de presse digitaux et de
plates-formes de marketing de contenu, en passant par le monitoring des
médias sociaux.

« Nous sommes particulièrement fiers de voir le bureau de Paris
s’agrandir
 », explique Geff Scott, P-DG de Business Wire. « Après
dix ans de croissance, le bureau a pour ambition de développer les parts
de marché du groupe Business Wire en Italie, Espagne et Portugal,
des pays où la culture « wire » a de beaux jours devant elle. Pour les
professionnels de la communication, des RP et des RI, cette annonce doit
être perçue comme un signe de bonne vitalité de Business Wire et de son
industrie
 ».

Business Wire France
18/20, place de la Madeleine
75008
Paris, France

A propos de Business Wire
Business Wire,
filiale du groupe Berkshire Hathaway, est le leader mondial de la
diffusion des communiqués de presse et informations réglementaires des
sociétés. Les professionnels de la communication, des relations publics,
des relations investisseurs et du marketing s’appuient sur
Business Wire pour diffuser intégralement
et simultanément leurs communiqués, photos et vidéos, auprès des agences
de presse, systèmes professionnels d’information, sites Internet, médias
en ligne, journalistes, blogueurs, analystes et investisseurs, dans le
monde entier. Business Wire propose également des salles de presse en
ligne (sites sur mesure optimisés pour vos RP et RI), ainsi que des
plateformes de contenus médias. Business Wire amplifie la visibilité et
l’engagement des communiqués et fournit des rapports de mesures
d’audience de votre diffusion.

Fondée en 1961,
Business Wire est garant de sécurité, traçabilité et performance,
grâce à sa technologie propriétaire NX, plusieurs fois primée par les
services de délivrance des brevets aux Etats-Unis et en
Europe. Business Wire compte aujourd’hui 28 bureaux dans le monde.

Pour
en savoir plus : 
https://services.businesswire.com/france

Nous suivre sur Twitter : @BusinessWireFR

PHOTO: JOSEPHINE BRUEDER/VILLE DE PARIS

Contacts

Patrice le Tulle
Tél. 01 56 88 29 40
france@businesswire.com

Le chiffre d’affaires de Kyriba dépasse les 110 millions de dollars en 2018, La société prévoit une croissance de 40% cette année

La croissance globale est alimentée par l’innovation produit, une
équipe de direction renforcée et un écosystème ouvert

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Kyriba,
le leader mondial des solutions de gestion de trésorerie et de finance
dans le Cloud annonce un chiffre d’affaires de plus de 110 millions de
dollars cette année, une étape importante pour les entreprises de
technologie SaaS, et prévoit une croissance de 40% cette année.

En 2018, 229 nouveaux clients internationaux ont signé avec Kyriba,
notamment Eastman Chemical, Eisai Co., Ltd., Hitachi High-Tech, Informa,
Palo Alto Networks, Peloton, Ripple Labs et bien d’autres. Ces
entreprises, ainsi que de nombreuses grandes marques, font confiance à
Kyriba pour connecter de façon homogène leurs différents systèmes
financiers – banques, ERP et autres systèmes – afin de mieux mobiliser
et de mieux protéger leur trésorerie et leurs liquidités.

«Nous sommes reconnaissants envers toute notre communauté – clients,
partenaires et employés – de nous aider à atteindre ces résultats et
nous inciter à innover plus rapidement et plus intelligemment au service
des acteurs de la finance qui souhaitent libérer de la croissance et des
opportunités
», a déclaré Jean-Luc Robert, Président Directeur
Général de Kyriba. “Nous sommes heureux de poursuivre cette
tendance en 2019 et au-delà
” ajoute-t-il.

Le mois dernier, Kyriba a annoncé le rachat du leader de la gestion du
risque de change pour les entreprises FiREapps. La combinaison des deux
sociétés va permettre d’offrir la solution intégrée la plus avancée et
la plus efficace pour couvrir le cycle complet de gestion du risque de
change (FX).

Faits marquants 2018

Innovation produit – Kyriba a lancé plusieurs nouveaux produits
majeurs, dont un module de Business Intelligence afin d’optimiser
l’analyse des données, ainsi qu’une nouvelle fonctionnalité de
comptabilisation des contrats de location, en conformité avec la norme
IFRS 16.

Renforcement du leadership – La société a renforcé son équipe de
direction avec Kevin Bryla, Directeur Général Marketing, qui a
précédemment occupé le poste de CMO monde chez ADP ainsi que des postes
de direction chez GE, Ingersoll Rand et Trane; et Tina Figueroa,
Directrice des Ressources Humaines, ancien cadre supérieur d’AdColony,
d’Audience et de Cornerstone OnDemand.

Élargissement de l’écosystème de partenaires – Kyriba a annoncé
de nouveaux partenariats et intégrations de plateforme avec BlackRock,
société globale de gestion d’actifs financiers, et WorldFirst, expert en
opérations de change et paiements internationaux. Ces partenariats
permettront d’apporter une valeur exclusive pour plus de 2 000 clients
de Kyriba dans le monde

Reconnaissance du secteur – Kyriba a été reconnue par le cabinet
d’analyses technologiques IDC comme un leader des applications de
gestion de trésorerie et des risques financiers dans le Cloud en
2017-2018. Kyriba a également été nommé dans le Fintech 250 par CB
Insights. Les clients de Kyriba continuent également à être récompensés
pour leurs innovations en matière de pilotage de la trésorerie par des
associations et des prix remis par des instances professionnelles
internationales, notamment l’Association for Financials Professionals,
l’Association of Corporate Treasurers, EuroFinance, Adam Smith,
Alexander Hamilton, TMI, etc.

Nouveau siège social – En 2018, Kyriba a officiellement transféré
son siège social à San Diego, où la société compte désormais plus de 120
employés à temps plein, sur un total de 600 collaborateurs dans le monde.

Pour plus d’informations sur Kyriba : www.kyriba.com
ou Kyriba Live Treasury & Finance du 4 au 8 mars 2019 à Las Vegas.

A propos de Kyriba Corp.

Kyriba est le fournisseur numéro 1 de solutions de gestion de trésorerie
et des risques financiers dans le Cloud. Kyriba libère le potentiel des
leaders financiers et de leurs équipes grâce à ses solutions reconnues
pour la gestion du cash, des risques, des paiements et du working
capital. Kyriba offre une plate-forme 100% SaaS hautement sécurisée, une
connectivité bancaire performante et une intégration complète pour
relever les défis financiers les plus complexes d’aujourd’hui. Des
milliers d’entreprises, incluant plusieurs des plus grandes
organisations au monde, comptent sur Kyriba pour rationaliser leurs
processus clés, se protéger des pertes liées aux fraudes et à la
cybercriminalité, et accélérer les opportunités de croissance grâce à un
soutien décisionnel avancé. Le cabinet d’analyses technologiques IDC a
reconnu Kyriba en tant que leader mondial de ses applications
MarketScape for SaaS et de gestion de la trésorerie et des risques en
cloud pour 2017-2018. Le siège social de Kyriba est situé à New-York
(USA) et nous avons des bureaux à San Diego, Paris, Londres, Tokyo,
Singapour, Dubaï, Hong-Kong, Shanghai et Rio de Janeiro.

Contacts

Daniel Shaffer, dshaffer@kyriba.com,
+1 858 263-2218

OneStream Software dépasse 100 % de croissance des revenus in 2018 suite à la forte adoption du nuage et le remplacement des anciens systèmes au sein des grandes entreprises

Le fournisseur de logiciel pour la gestion du rendement de
l’organisation enregistre une croissance des ventes de plus de 130 %,
une croissance de sa base clientèle de 66 %, et affiche le taux de
satisfaction client le plus élevé du secteur

ROCHESTER, Michigan–(BUSINESS WIRE)–OneStream
Software LLC
, un chef de file dans le domaine des solutions de
gestion du rendement de l’organisation (CPM) destinées aux grandes et
moyennes entreprises, a enregistré, en 2018, une croissance des ventes
de logiciel de 137 %, d’une année à l’autre, et une année record en
termes de profitabilité. La forte croissance est le résultat de
l’adoption accélérée du nuage et de l’augmentation du nombre
d’entreprises qui passent de leurs anciens systèmes de planification, de
consolidation financière, de reporting ou de produits de réconciliation
de compte vers la plateforme OneStream SmartCPM™. Plus de 75 pour cent
des nouveaux clients de OneStream ont remplacé un ou plusieurs produits
Oracle Hyperion, SAP, IBM ou autres. Dans certains cas, une douzaine
d’anciens produits ont été éliminés par la migration vers une plateforme
unifiée OneStream.

« L’année 2018 s’est révélée être une année sans précédent pour
OneStream Software grâce aux records atteints au niveau du revenu, du
profit, des nouveaux partenariats stratégiques, de l’expansion globale
et de la livraison rapide de nouvelles solutions commerciales à travers
notre XF MarketPlace innovant », a déclaré Tom Shea, PDG de OneStream
Software. « À ce jour, nous avons fourni sur notre MarketPlace plus de
50 solutions que nos clients peuvent télécharger, configurer et
déployer. Nous avons ainsi considérablement augmenté la valeur
temporelle des capabilités nouvelles et élargies. Grâce à la flexibilité
et à la modularité de notre architecture, OneStream continue d’être une
véritable plateforme pour le département des finances, une plateforme
qui permet des solutions allant bien au-delà du noyau de la
consolidation financière, du reporting et de la planification. »

Une clientèle et une portée plus larges

OneStream a ajouté plus de 120 nouveaux clients en 2018, atteignant
ainsi un total de plus de 300 clients. On compte parmi ces nouveaux
clients Herbalife, Toyota, McCain Foods, University of Cambridge, UPS®,
Polaris, Sasol et KLM. Plusieurs d’entre eux mettent OneStream à la
disposition de milliers d’utilisateurs dans le monde entier. Pour de
plus amples informations sur le succès client, veuillez visiter : https://www.onestreamsoftware.com/testimonials.

« Nos clients souhaitent une plateforme fiable leur permettant de
s’élargir, de s’étendre et de changer tout comme leurs besoins, sans les
obstacles de ré-implémentation ou de migration qu’ils ont rencontrés
lors de l’utilisation de leurs anciennes solutions », a affirmé Craig
Colby, responsable des revenus. « C’est en pensant, dès le départ, à
cette attente que nous avons déployé OneStream XF et XF MarketPlace.
Notre incroyable croissance en 2018, le succès et la satisfaction de nos
clients attestent la valeur commerciale d’une plateforme financière
extensible. »

Afin d’élargir sa portée dans le secteur public, OneStream est devenu le
premier et unique fournisseur CPM à recevoir l’autorisation
modérée FedRAMP
, en rendant la plateforme OneStream XF Cloud CPM
plus accessible aux agences fédérales qui cherchent des solutions pour
la consolidation financière, le reporting, la planification, l’analyse
et la qualité des données financières.

Engagement vis-à-vis des clients et distinction

La conférence annuelle des utilisateurs et sommet des partenaires de
OneStream, Splash, fut l’expression de l’intérêt croissant des clients
et des partenaires pour la plateforme SmartCPMTM avec un
nombre record de 1100 participants au Splash qui a eu lieu à Chicago et
à Amsterdam en 2018. Les conférences
Splash de 2019
auront lieu à la Nouvelle-Orléans en mai et à Madrid
en septembre.

L’effet du leitmotiv de OneStream, à savoir le succès client à 100 pour
cent, s’est illustré en 2018 par le taux de satisfaction client le plus
élevé du marché. À cela s’ajoute, une note globale sur Gartner
Peer Insights
de 4,9 sur 5 pour le marché « Cloud Financial Close
Solutions » sur la base de 24 critères d’évaluation, et de 4,8 sur 5
pour le marché « Cloud Financial Planning and Analysis Solutions » sur
la base de 40 critères d’évaluation à la date du 22 janvier 2019.

La société a été en outre distinguée pour son leadership suite aux
sondages BPM
Partners Pulse Survey
, BARC
Planning Survey
, Dresner
Advisory Enterprise Planning Market Study
et Nucleus
Research Value Matrix
. OneStream figure dans les listes Deloitte
Fast 500
et Inc.
5000
pour l’année 2018.

De nouveaux partenariats, des marchés plus larges, une équipe
croissante

OneStream a conclu plus de 30 partenariats stratégiques – nouveaux et
élargis – avec des fournisseurs de services internationaux, comme PwC,
EY Advisory Services, The Hackett Group, Riveron, Spaulding Ridge et
Sonum International. La société a élargi plusieurs de ses bureaux aux
États-Unis, en a ouvert de nouveaux en Allemagne, en France et en
Espagne, et étudie son expansion en 2019 vers de nouveaux marchés. En
vue de soutenir sa puissante croissance, OneStream a recruté, en 2018,
plus de 90 nouveaux employés au niveau global, elle a en outre désigné
Dave Kasabian comme son premier directeur marketing, et mis en place un
leadership exécutif dans des domaines fonctionnels clés comme les
alliances, les ventes, les services, le marketing, les opérations et le
succès client.

En outre, OneStream Software a annoncé aujourd’hui un investissement
considérable de KKR afin de soutenir et d’accélérer la croissance et
l’expansion futures. Pour en savoir plus, consultez https://www.businesswire.com/news/home/20190207005186/en/OneStream-Software-Receive-Significant-Investment-KKR

A propos de OneStream Software

OneStream Software fournit une solution de gestion du rendement de
l’organisation (CPM) qui unifie et simplifie la consolidation
financière, la planification, le reporting, l’analyse et la qualité des
données financières pour les grandes organisations. Déployée dans le
nuage ou sur site, OneStream XF est la première et unique solution à
offrir des normes et des contrôles d’entreprise, dotés de la flexibilité
nécessaire pour permettre aux unités commerciales de rédiger des
rapports et de planifier de manière plus détaillée, sans mettre en péril
les normes d’entreprise – tout ceci via une application unique.

Le marché
OneStream XF
comporte des solutions téléchargeables qui permettent
aux clients d’augmenter la valeur de leur plateforme CPM afin de
répondre rapidement aux besoins en pleine évolution de leurs opérations
et activités financières. OneStream figure dans le classement Deloitte
Fast 500 de 2018 pour l’Amérique du Nord.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Pour OneStream Software
Chris McManus
(917) 324 0808
chrism@narratemarketing.com

IPCom lance des services de conseil et présente son service de R&D

Le spécialiste des droits et licences de PI dévoile ses activités de
R&D et élargit son champ d’action avec un nouvel éventail de services
destinés à soutenir les startups et les PME

MUNICH–(BUSINESS WIRE)–IPCom,
une société de gestion de propriété intellectuelle (PI) et de licences
de brevet disposant de capacités de R&D révolutionnaires, a annoncé la
création et la restructuration de divisions de services pour les
secteurs des télécoms et des technologies.

La nouvelle division “IP Consulting Services” d’IPCom fournira aux PME
et aux startups des conseils et une assistance pratique nécessaires pour
développer, breveter et monétiser les nouvelles technologies. La gamme
exhaustive de services comprendra des activités d’évaluation de PI, de
diligence raisonnable, de documentation et de revendication. La société
a également fait la présentation de son département de R&D, dirigé par
Martin Hans, responsable de la recherche, de la standardisation et du
développement chez IPCom.

Ces opérations soutiennent les efforts permanents fournis par IPCom pour
rééquilibrer le pouvoir entre les titulaires et les concédants de
licence, démasquer les pratiques déloyales et anticoncurrentielles, et
promouvoir l’engagement de tout le secteur en faveur des principes FRAND
(équitables, raisonnables et non discriminatoires).

Ces activités seront soutenues par une équipe de R&D composée de
scientifiques et d’ingénieurs et consacrée à l’innovation dans le
secteur des télécommunications mobiles, et au développement et
déploiement de la nouvelle norme de connectivité mobile, la 5G. Martin
Hans est un inventeur prolifique qui élaboré avec son équipe actuelle
plus de 500 familles de brevets, y compris plus de 50 brevets essentiels
standard dans les normes de communication GSM, UMTS et LTE. M. Hans
continuera de superviser la contribution active d’IPCom aux acteurs du
secteur axés sur 3GPP, l’organisme mettant actuellement au point les
normes de communication de prochaine génération (5G).

“L’heure est venue de faire connaître plus de deux décennies de travaux
de R&D d’IPCom, et de déployer de nouveaux services qui garantiront que
même les plus petites entreprises et chaque innovateur derrière les
grandes idées seront reconnus”, déclare Pio Suh, directeur général chez
IPCom. “Depuis trop longtemps déjà les géants des télécoms monopolisent
le secteur, étouffent les entreprises plus petites et leur compliquent
la tâche pour breveter leurs innovations. Mais je suis convaincu que
nous pouvons inverser la vapeur.

“L’accès aux idées ne doit pas dépendre de la puissance et du capital,
et je me réjouis à l’idée de développer les nouveaux services d’IPCom,
de superviser l’activité de licence conformément aux principes FRAND, et
de donner les moyens aux entreprises de monétiser leurs idées dans un
cadre équitable et transparent”, conclut M. Suh.

Membre de l’équipe de direction d’IPCom, qui est composée de dirigeants
d’entreprise, d’experts en PI, de juristes et d’ingénieurs en
télécommunications, M. Suh travaille au côté de Bernhard Frohwitter,
cofondateur; Christoph A. Schoeller, cofondateur; et Martin Hans,
responsable de la recherche, de la standardisation et du développement.
M. Suh contribuera à l’expansion d’IPCom, notamment avec l’arrivée de
nouvelles recrues au sein de son équipe.

-FIN-

À propos d’IPCom

IPCom GmbH & Co. KG est une société spécialisée dans la licence des
droits et la R&D technologique en matière de propriété intellectuelle
(PI), qui aide les entreprises à revendiquer leurs droits de brevet et à
conclure des accords de licence de brevet en conformité avec les
principes FRAND (équitables, raisonnables et non discriminatoires).
IPCom possède plus de 200 familles de brevet dans le domaine des
communications mobiles, avec plus de 1 000 brevets déposés en Europe,
aux États-Unis et en Asie, et qui ont été accordés pour la plupart.
Défenseur des principes FRAND, de la concurrence loyale et de l’avantage
compétitif, IPCom propose également des services de conseil aux
entreprises de l’écosystème des télécoms, avec pour objectif
d’harmoniser le secteur et de garantir que les innovateurs derrière
l’élaboration de brevets essentiels standard (SEP) soient correctement
récompensés pour leurs technologies et leur travail.

IPCom est basée à Pullach, Munich, en Allemagne. La société opère à
l’échelle mondiale.

http://www.ipcom-munich.com

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

IPCom
Contacts avec les médias:
Paul Campbell
Babel
PR
Tél: +44 (0)20 7434 5552
Courriel: paul@babelpr.com

Nanigans nomme des responsables commerciaux aux États-Unis et dans la région EMEA

David Paquette et Erwin Bos, deux vétérans de l’industrie, formeront
des équipes de vente locales pour répondre à la demande du marché pour
les logiciels de publicité numérique

BOSTON–(BUSINESS WIRE)–Nanigans,
le chef de file des logiciels de publicité à la performance, a annoncé
aujourd’hui l’embauche de deux nouveaux dirigeants à des postes clés
pour les revenus aux États-Unis et en Europe. David Paquette rejoint
Nanigans en tant que directeur des ventes aux États-Unis et Erwin Bos en
tant que directeur de la région EMEA.

David Paquette et Erwin Bos sont tous deux des leaders très respectés
dans le monde numérique. David Paquette, qui sera basé au siège de
Nanigans à Boston, a travaillé pour des géants de l’industrie tels que
Adobe et Omniture. Erwin Bos, basé à Londres, est un ancien directeur
des ventes européennes chez Tapjoy.

Forts d’une expérience approfondie dans la croissance des revenus, la
constitution d’équipes et le renforcement des relations avec les
entreprises, Paquette et Bos contribueront à faire progresser la mission
de Nanigans, qui consiste à créer un avantage concurrentiel propre à
l’entreprise et à fournir les performances publicitaires dont les
entreprises en croissance ont besoin pour gagner.

“Ces deux rôles sont essentiels à la poursuite de nos efforts pour aider
les spécialistes du marketing numérique à être plus compétitifs”, a
déclaré Ric Calvillo, co-fondateur et CEO de Nanigans. “Qu’il s’agisse
de l’acquisition de nouveaux clients, de la recommercialisation auprès
d’utilisateurs existants ou des deux, nos équipes commerciales aux
États-Unis et dans la région EMEA sont prêtes à répondre aux attentes,
en particulier sous la direction de David et Erwin”.

David Paquette, Directeur des ventes aux États-Unis

David Paquette apporte 20 ans d’expérience en ventes et en développement
des affaires dans les marchés des données, des médias, de l’analyse et
des agences. Il a joué un rôle déterminant dans la mise sur pied
d’équipes de vente directe et indirecte tant dans les entreprises en
phase de croissance que dans les start-ups. Ces sociétés comprennent
Carat, Omniture, Adobe, Visible Measures et BlueConic.

“C’est un tournant dans l’histoire de Nanigans, et j’ai hâte de
travailler avec certaines des marques qui appellent Nanigans leur arme
secrète de publicité à la performance”, ajoute David Paquette. “Je vois
un potentiel énorme pour que Nanigans devienne encore plus important
dans le paysage de la technologie publicitaire à mesure que le virage
vers la publicité interne se poursuit. L’équipe est bien positionnée
pour tirer profit de cette opportunité de marché.”

Erwin Bos, Directeur EMEA

Erwin Bos apporte à Nanigans plus de 17 ans d’expérience dans la vente
de logiciels d’entreprise et de publicité numérique, avec un historique
prouvé d’accélération des revenus dans les entreprises en phase de
croissance. Il a notamment occupé des postes de direction des ventes
chez Tapjoy, Zoomin.TV (acquise par MTG), Komli, ainsi que dans sa
propre agence. Il dirigera les efforts de vente de Nanigans pour la
région EMEA, y compris la mise en place et la gestion des équipes de
vente spécialisées et en pleine croissance de l’entreprise dans de
nombreuses régions géographiques.

Erwin Bos a déclaré, “Nanigans a le potentiel pour devenir la référence
en EMEA pour les entreprises qui souhaitent obtenir un avantage en
matière de publicité à la performance. J’ai hâte d’agrandir l’équipe de
vente et d’aider au développement commercial dans cette région cruciale.”

Pour en savoir plus sur Nanigans, rendez-vous sur www.nanigans.com.

A propos de Nanigans, Inc.

Nanigans est l’avantage gagnant des annonceurs à la performance les plus
compétitifs d’aujourd’hui. Avec une décennie d’expérience, Nanigans
offre aux équipes marketing un logiciel de gestion publicitaire éprouvé
et un support stratégique inégalé. En tant que partenaire des
responsables en marketing et des spécialistes du marketing interne du
monde entier, Nanigans dispose d’un avantage concurrentiel qui lui est
propre et qui offre aux entreprises en croissance les performances dont
elles ont besoin pour gagner. Nanigans a son siège social à Boston et
des bureaux à New York, San Francisco, Londres, Singapour et Séoul. Pour
plus d’information à propos de Nanigans, rendez-vous sur www.nanigans.com.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

PAN Communications
Jenny Radloff, 617-502-4300
nanigans@pancomm.com

Pernod Ricard : Chiffre d’affaires et Résultats semestriels 2018/19

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Communiqué – Paris, 7 février 2019

Pernod Ricard (Paris:RI):

TRÈS BONNE PERFORMANCE AU S1 18/19 :

+7,8% CROISSANCE INTERNE DU CHIFFRE D’AFFAIRES (+5,0% EN FACIAL)

+12,8% CROISSANCE INTERNE DU ROC1 (+10,6% EN
FACIAL)

+11% RÉSULTAT NET COURANT2

POURSUITE DE LA BAISSE DU RATIO DETTE NETTE/EBITDA : 2,6X3

RELÈVEMENT DE L’OBJECTIF 18/194
:

CROISSANCE INTERNE DU ROC ENTRE +6% ET +8%

PLAN A 3 ANS 18/19 A 20/21 : « TRANSFORM &
ACCELERATE »

CROISSANCE CA1 ENTRE +4% ET +7% AVEC LEVIER
OPÉRATIONNEL C. 50-60PBS/AN

CHIFFRE D’AFFAIRES

Le chiffre d’affaires au S1 18/19 s’élève à 5 185 M€, avec
une croissance interne de +7,8% et une croissance faciale de
+5,0%
en raison d’un effet de change défavorable.

La croissance a maintenu son dynamisme, grâce à la mise en œuvre
cohérente de la feuille de route de croissance et d’excellence
opérationnelle moyen-terme
 :

  • une croissance soutenue et diversifiée
  • un fort effet prix / mix, notamment sur les Marques
    Stratégiques Internationales
  • l’impact positif de l’avancée du Nouvel An Chinois5
    qui se dénouera au S2
  • une avancée significative dans la mise en œuvre du plan d’efficacité
    opérationnelle 2016/20 : les économies P&L de 200M€ devraient être
    délivrées d’ici fin juin 2019, un an à l’avance

Le fort dynamisme reflète un investissement cohérent long-terme :

  • Amérique : croissance robuste +4%, avec les
    Etats-Unis progressant globalement en ligne avec le marché
  • Asie-Reste du Monde : accélération +16%, grâce à
    l’Inde, la Chine (les deux pays étant favorisés par des effets
    techniques5) et l’Afrique Moyen-Orient
  • Europe : stable, avec la poursuite d’un fort
    dynamisme en Europe de l’Est mais une performance contrastée en Europe
    de l’Ouest.

La croissance a été soutenue sur l’ensemble du portefeuille, avec un
fort effet prix/mix de +2,3% :

  • les Marques Stratégiques Internationales : + 10%, forte
    croissance tirée par Martell, Jameson, le Scotch, le Gin et le
    Champagne, avec un effet prix/mix très positif (+5,9%)
  • les Marques Stratégiques Locales : + 11%, accélération grâce
    aux whiskies indiens Seagram’s (avec un effet prix positif)
  • les Marques « Specialty » : + 11%, avec une très
    forte croissance de Lillet, Monkey 47 et Altos
  • les Vins Stratégiques : -8%, en raison de la mise en place
    d’une stratégie valeur et d’une base de comparaison élevée pour Campo
    Viejo (+23% au S1 17/18).

Le chiffre d’affaires au T2 18/19 s’élève à 2 798 M€, avec
une croissance interne de +5,6% (+3,2% en facial), faisant suite à un T1
qui était favorisé par le phasage et la base de comparaison.

La croissance devrait se modérer au S2, en raison de la gestion
de la croissance pérenne de Martell, de l’optimisation des stocks de
produits finis des grossistes aux USA et d’un litige commercial en
France et en Allemagne.

_____________________________

1 ROC : Résultat Opérationnel Courant ; CA : Chiffre
d’Affaires

2 Facial, part du groupe

3 Sur la base du taux moyen EUR/USD : 1,18 en 2018 vs 1,13 en
2017

4 Objectif communiqué au marché le 29 août 2018 : croissance
interne du ROC comprise entre +5% et +7%

5 Nouvel An Chinois le 5 février 2019 vs 16 février 2018 ;
Inde : base de comparaison faible en Inde (highway ban au T1 17/18)

RESULTATS

Le ROC6 du S1 18/19 s’élève à 1 654 M€, avec
une croissance interne de +12,8% et +10,6% en facial.
Pour l’ensemble de l’exercice 18/19, l’impact de change attendu sur
le ROC est estimé à +30 M€
7.

Le taux de marge opérationnelle est en très forte progression au S1,
de +148pb
en croissance interne, grâce à :

  • une très forte croissance du chiffre d’affaires
  • Le taux de marge brute : +71 pb (en partie favorisé par le
    phasage du Nouvel An Chinois)

    • un effet prix qui s’améliore, grâce à Martell, aux whiskies
      indiens Seagram’s, Chivas, Jameson et Perrier-Jouët
    • un effet mix négatif dû à l’accélération des whiskies
      indiens Seagram’s (bien que la marge de ces derniers s’améliore)
    • une pression inflationniste sur les coûtants largement
      compensée par les initiatives d’efficacité opérationnelle
  • les investissements publi-promotionnels : +5%, avec une
    réduction du ratio liée au phasage S1/S2
  • une stricte maîtrise des frais de structure : +5%.

La marge opérationnelle du S2 sera plus modérée en raison de la
gestion de la croissance pérenne de Martell, l’optimisation des stocks
de produits finis des grossistes aux USA et le phasage des dépenses
publi-promotionnelles.

Le taux d’impôt sur les bénéfices courants est d’environ 25% au S1
18/19.
Un taux proche de 26% est attendu sur l’ensemble de
l’exercice 18/19.

Le résultat net courant part du Groupe s’élève à 1 105 M€, en
croissance faciale de +11% vs S1 17/18 grâce essentiellement à la très
forte progression du ROC.

Le résultat net part du Groupe s’élève à 1 023 M€, -11% vs S1
17/18, malgré la très forte progression du ROC, en raison d’éléments
non-récurrents positifs au S1 17/18 (vente exceptionnelle de stock de
Scotch, remboursement d’impôt et réévaluation de l’impôt différé suite à
la réforme fiscale américaine).

FREE CASH FLOW ET DETTE

Le free cash-flow s’élève à 585 M€, en baisse par
rapport au S1 17/18, en raison des éléments non-récurrents au S1 17/18.

La Dette nette a baissé de 152M€ vs 31 décembre 2017 à 7 223 M€, malgré
l’augmentation de 93M€ du dividende. Le ratio Dette Nette / EBITDA à
taux moyens8s’est réduit significativement à 2,6x au 31
décembre 2018
.

Le coût moyen de la dette est de 3,8% au S1 18/19 et attendu
proche de 3,9% pour l’ensemble de l’exercice.

_________________________

6 ROC : Résultat Opérationnel Courant

7 Sur la base de taux projetés au 24 janvier 2019, notamment
un taux EUR/USD de 1,14

8 Sur la base du taux moyen EUR/USD : 1,18 en 2018 vs 1,13 en
2017

PLAN A TROIS ANS « TRANSFORM
& ACCELERATE »

“Transform & Accelerate” a démarré en 18/19 et vise à entériner une
croissance dynamique et générer une amélioration de marge
opérationnelle, en ligne avec l’objectif de maximiser la création de
valeur à long-terme.

L’ambition 2019/21 :

  • une croissance du chiffre d’affaires comprise entre +4 et +7%, tirant
    parti des avantages concurrentiels et d’un investissement continu
    derrière les priorités clés
  • une attention particulière portée à l’effet prix et l’excellence
    opérationnelle, avec un nouveau plan d’efficacité opérationnelle de
    100M€ d’économies d’ici fin 20/21
  • le maintien d’un fort niveau de dépenses publi-promotionnelles
    autour de 16% du chiffre d’affaires
    , avec de forts arbitrages pour
    soutenir les marques et marchés prioritaires tout en stimulant
    l’innovation
  • une discipline sur les coûts de structure, permettant
    d’investir dans les priorités tout en maintenant une organisation
    agile, avec une croissance en deçà de celle du chiffre d’affaires
  • une amélioration de la marge opérationnelle de c. 50-60pb, lorsque
    le chiffre d’affaires est dans la fourchette +4% à +7%.

RAPPEL DE LA POLITIQUE DE DIVIDENDE

  • une augmentation progressive du taux de distribution des dividendes
    à environ 50%
    du Résultat net courant, d’ici la fin de l’exercice
    19/20 (NB dividende 17/18 de 41%).
  • une gestion active du portefeuille de marques et un engagement
    à saisir les opportunités d’acquisition créatrices de valeur
    tout en conservant sa notation investment grade.

A cette occasion, Alexandre Ricard, Président-Directeur Général,
déclare :

« Les résultats du premier semestre 2018/19, soit les 6 premiers mois
de notre nouveau plan à trois ans « Transform & Accelerate », sont très
bons. S’ils bénéficient en partie d’effets techniques, ils confirment
l’accélération de notre croissance, conséquence de notre stratégie
d’investissement long-terme.

Pour l’année en cours, dans un environnement qui reste incertain,
nous avons pour ambition de poursuivre une croissance dynamique et
diversifiée sur l’ensemble de nos régions et de nos marques. D’ici le
mois de juin, nous aurons achevé avec un an d’avance notre plan
d’excellence opérationnelle annoncé en 2016 de 200 millions d’euros
d’économies.

Nous relevons pour cette année notre objectif de croissance organique
du Résultat Opérationnel Courant que nous prévoyons désormais dans une
fourchette de +6% à +8%, en améliorant notre marge opérationnelle
d’environ 50bp. Nous continuerons à mettre en œuvre notre plan
stratégique :
investir pour garantir une croissance qui soit
durable et profitable.»

Toutes les données de croissance indiquées dans ce communiqué font
référence à la croissance interne, sauf mention contraire. Les chiffres
peuvent faire l’objet d’arrondis.

Une présentation détaillée du chiffre d’affaires et des résultats du
premier semestre 2018/19 est disponible sur notre site internet :
www.pernod-ricard.com

Les procédures d’audit sur les comptes consolidés ont été effectuées.
Le rapport de certification sera émis après vérification du rapport de
gestion.

Définitions et rapprochement des indicateurs alternatifs de
performance avec les indicateurs IFRS

Le processus de gestion de Pernod Ricard repose sur les indicateurs
alternatifs de performance suivants, choisis pour la planification et le
reporting. La direction du Groupe estime que ces indicateurs fournissent
des renseignements supplémentaires utiles pour les utilisateurs des
états financiers pour comprendre la performance du Groupe. Ces
indicateurs alternatifs de performance doivent être considérés comme
complémentaires des indicateurs IFRS et des mouvements qui en découlent.

Croissance interne

La croissance interne est calculée en excluant les impacts des
variations des taux de change ainsi que des acquisitions et cessions.

L’impact des taux de change est calculé en convertissant les
résultats de l’exercice en cours aux taux de change de l’exercice
précédent.

Pour les acquisitions de l’exercice en cours, les résultats
post-acquisition sont exclus des calculs de croissance interne. Pour les
acquisitions de l’exercice précédent, les résultats post-acquisition
sont inclus sur l’exercice précédent, mais sont inclus dans le calcul de
la croissance organique sur l’exercice en cours seulement à partir de la
date anniversaire d’acquisition.

Lorsqu’une activité, une marque, un droit de distribution de marque
ou un accord de marque d’agence a été cédé ou résilié, sur l’exercice
précédent, le Groupe, pour le calcul de la croissance interne, exclut
les résultats de cette activité sur l’exercice précédent. Pour les
cessions ou résiliations de l’exercice en cours, le Groupe exclut les
résultats de cette activité sur l’exercice précédent à partir de la date
de cession ou résiliation.

Cet indicateur permet de se concentrer sur la performance du Groupe
commune aux deux exercices, performance que le management local est plus
directement en mesure d’influencer.

Résultat opérationnel courant

Le Résultat opérationnel courant correspond au résultat opérationnel
avant autres produits et charges opérationnels non courants.

A propos de Pernod Ricard

Pernod Ricard est le n° 2 mondial des Vins et Spiritueux, avec un
chiffre d’affaires consolidé de 8 987 millions d’euros en FY18. Né en
1975 du rapprochement de Ricard et Pernod, le Groupe s’est développé
tant par croissance interne que par acquisitions : Seagram (2001),
Allied Domecq (2005) et Vin&Sprit (2008). Pernod Ricard possède l’un des
portefeuilles de marques les plus prestigieux du secteur : la vodka
Absolut, le pastis Ricard, les Scotch Whiskies Ballantine’s, Chivas
Regal, Royal Salute et The Glenlivet, l’Irish Whiskey Jameson, le cognac
Martell, le rhum Havana Club, le gin Beefeater, la liqueur Malibu, les
champagnes Mumm et Perrier-Jouët ainsi que les vins Jacob’s Creek,
Brancott Estate, Campo Viejo et Kenwood. Le Groupe compte environ
18 900 collaborateurs et s’appuie sur une organisation décentralisée,
composée de 6 « Sociétés de Marques » et 86 « Sociétés de Marché »
présentes sur chaque marché clé. Le Groupe est fortement impliqué dans
une politique de développement durable et encourage à ce titre une
consommation responsable. La stratégie et les ambitions de Pernod Ricard
sont fondées sur 3 valeurs clés qui guident son développement : esprit
entrepreneur, confiance mutuelle et fort sens éthique.

Pernod Ricard est coté sur Euronext (Mnémo : RI ; Code ISIN :
FR0000120693) et fait partie de l’indice CAC 40.

ANNEXES

Marchés émergents

Asie-Reste du Monde   Amérique   Europe
Afrique du Sud   Liban Argentine Albanie
Algérie Madagascar Bolivie Arménie
Angola Malaisie Brésil Azerbaidjan
Cambodge Maroc Caraïbes Biélorussie
Cameroun Mongolie Chili Bosnie
Chine Mozambique Colombie Bulgarie
Congo Namibie Costa Rica Croatie
Côte d’Ivoire Nigéria Cuba Géorgie
Egypte Philippines Equateur Hongrie
Ethiopie Sénégal Guatemala Kazakhstan
Gabon Sri Lanka Honduras Kosovo
Ghana Syrie Mexique Lettonie
Golfe Persique Tanzanie Panama Lituanie
Inde Thaïlande Paraguay Macédoine
Indonésie Tunisie Pérou Moldavie
Irak Turquie Porto Rico Monténégro
Jordanie Ouganda République Dominicaine Pologne
Kenya Vietnam Uruguay Roumanie
Laos Zambie Venezuela Russie
Serbie
Ukraine

Croissance interne des Marques Stratégiques Internationales

 

Volumes S1 2018/19

 

(en millions de

caisses de 9 litres)

 

Croissance interne du

chiffre d’affaires

S1 2018/19

  Dont volumes   Dont effet

mix-prix

 
Absolut 6,2 -1% -2% 1%
Chivas Regal 2,6 7% 2% 5%
Ballantine’s 4,3 8% 8% 0%
Ricard 2,5 5% 6% -1%
Jameson 4,3 8% 6% 2%
Havana Club 2,5 1% 2% -2%
Malibu 1,8 -5% -6% 1%
Beefeater 1,7 9% 10% -1%
Martell 1,7 23% 15% 8%
The Glenlivet 0,7 11% 10% 1%
Royal Salute 0,1 15% 15% 0%
Mumm 0,5 2% 0% 2%
Perrier-Jouët 0,2 12% 5% 7%
Marques Stratégiques Internationales 29,1 10% 4% 6%
 

Chiffre d’affaires par période et par région

Chiffre d’affaires

(en millions d’euros)

  Semestre 1 2017/18   Semestre 1 2018/19   Variation   Croissance interne   Effet périmètre   Effet devises
           
Amérique 1 369 27,7% 1 389 26,8% 20 1% 51 4% (5) 0% (26) -2%
Asie / Reste du Monde 2 015 40,8% 2 266 43,7% 251 12% 323 16% (0) 0% (73) -4%
Europe 1 552   31,4% 1 530   29,5% (23)   -1% 4   0% (9)   -1% (17)   -1%
Monde 4 937   100,0% 5 185   100,0% 248   5% 378   8% (14)   0% (115)   -2%
 
                                     
Chiffre d’affaires

(en millions d’euros)

Trimestre 1 2017/18 Trimestre 1 2018/19 Variation Croissance interne Effet périmètre Effet devises
 
Amérique 639 28,7% 636 26,6% (3) 0% 15 2% (3) 0% (15) -2%
Asie / Reste du Monde 916 41,1% 1 084 45,4% 169 18% 208 23% (0) 0% (39) -4%
Europe 671   30,2% 667   27,9% (4)   -1% 7   1% (4)   -1% (8)   -1%
Monde 2 226   100,0% 2 387   100,0% 161   7% 230   10% (7)   0% (62)   -3%
 
                                     
Chiffre d’affaires

(en millions d’euros)

Trimestre 2 2017/18 Trimestre 2 2018/19 Variation Croissance interne Effet périmètre Effet devises
 
Amérique 730 26,9% 753 26,9% 23 3% 36 5% (2) 0% (10) -1%
Asie / Reste du Monde 1 100 40,6% 1 182 42,2% 82 7% 116 11% (0) 0% (34) -3%
Europe 881   32,5% 863   30,8% (18)   -2% (4)   0% (5)   -1% (9)   -1%
Monde 2 711   100,0% 2 798   100,0% 87   3% 148   6% (8)   0% (53)   -2%

 

Les Spiritueux en vrac sont alloués par Région en fonction du poids des
Régions dans le Groupe

L’exercice 2017/18 a été ajusté pour refléter l’implémentation de la
norme IFRS 15, conformément au communiqué de presse du 25 septembre 2018
« Application de la norme IFRS 15 »

Compte de résultat consolidé synthétique

(En millions d’euros)   S1 2017/18   S1 2018/19   Variation
       
Chiffre d’affaires 4 937 5 185 5%
Marge brute après coûts logistiques 3 027 3 239 7%
Frais publi–promotionnels (771) (799) 4%
Contribution après frais publi– promotionnels 2 257 2 440 8%
Frais de structure (761) (786) 3%
Résultat opérationnel courant 1 496 1 654 11%
Résultat financier courant (153) (157) 2%
Impôt sur les bénéfices courants (333) (379) 14%
Résultat net des activités abandonnées, participations ne donnant
pas le contrôle et quote-part du résultat net des entreprises
associées
(16) (13) -19%
Résultat net courant part du Groupe 994 1 105 11%
 
Autres produits et charges opérationnels 62 (66) NA
Résultat financier non courant 4 1 NA
Impôt sur les bénéfices non courants 87 (18) NA
       
Résultat net part du Groupe 1 147 1 023 -11%
Participations ne donnant pas le contrôle 16 14 -17%
Résultat net 1 163 1 036 -11%
 

L’exercice 2017/18 a été ajusté pour refléter l’implémentation de la
norme IFRS 15, conformément au communiqué de presse du 25 septembre 2018
« Application de la norme IFRS 15 »

Résultat opérationnel courant par région

Monde                        
                                     
(en millions d’euros) S1 2017/18 S1 2018/19 Variation Croissance interne Effet périmètre Effet devises
 
CA HDT 4 937 100,0% 5 185 100,0% 248 5% 378 8% (14) 0% (115) -2%
Marge brute après coûts logistiques 3 027 61,3% 3 239 62,5% 212 7% 270 9% (3) 0% (55) -2%
Frais publi-promotionnels (771) 15,6% (799) 15,4% (28) 4% (40) 5% (2) 0% 13 -2%
Contribution après PP 2 257   45,7% 2 440   47,1% 184   8% 230   10% (5)   0% (41)   -2%
Résultat opérationnel courant 1 496   30,3% 1 654   31,9% 158   11% 193   13% (8)   -1% (26)   -2%
 
Amérique
                                     
(en millions d’euros) S1 2017/18 S1 2018/19 Variation Croissance interne Effet périmètre Effet devises
 
CA HDT 1 369 100,0% 1 389 100,0% 20 1% 51 4% (5) 0% (26) -2%
Marge brute après coûts logistiques 908 66,3% 942 67,8% 34 4% 29 3% (2) 0% 7 1%
Frais publi-promotionnels (283) 20,7% (276) 19,8% 8 -3% 4 -1% (1) 1% 5 -2%
Contribution après PP 625   45,6% 666   48,0% 42   7% 33   5% (4)   -1% 12   2%
Résultat opérationnel courant 423   30,9% 470   33,8% 47   11% 36   8% (7)   -2% 18   4%
 
Asie / Reste du Monde
                                     
(en millions d’euros) S1 2017/18 S1 2018/19 Variation Croissance interne Effet périmètre Effet devises
 
CA HDT 2 015 100,0% 2 266 100,0% 251 12% 323 16% (0) 0% (73) -4%
Marge brute après coûts logistiques 1 166 57,9% 1 353 59,7% 187 16% 231 20% (0) 0% (44) -4%
Frais publi-promotionnels (279) 13,8% (309) 13,6% (30) 11% (37) 13% 0 0% 7 -2%
Contribution après PP 887   44,0% 1 044   46,1% 157   18% 194   22% (0)   0% (37)   -4%
Résultat opérationnel courant 628   31,2% 766   33,8% 138   22% 167   26% 0   0% (29)   -5%
 
Europe
                                     
(en millions d’euros) S1 2017/18 S1 2018/19 Variation Croissance interne Effet périmètre Effet devises
 
CA HDT 1 552 100,0% 1 530 100,0% (23) -1% 4 0% (9) -1% (17) -1%
Marge brute après coûts logistiques 953 61,4% 944 61,7% (9) -1% 9 1% (1) 0% (18) -2%
Frais publi-promotionnels (208) 13,4% (214) 14,0% (6) 3% (7) 3% (0) 0% 2 -1%
Contribution après PP 745   48,0% 730   47,7% (15)   -2% 2   0% (1)   0% (16)   -2%
Résultat opérationnel courant 445   28,7% 418   27,3% (27)   -6% (10)   -2% (2)   0% (15)   -3%
 

Les Spiritueux en vrac sont alloués par Région en fonction du poids des
Régions dans le Groupe

L’exercice 2017/18 a été ajusté pour refléter l’implémentation de la
norme IFRS 15, conformément au communiqué de presse du 25 septembre 2018
« Application de la norme IFRS 15 »

Effet devises

Effet devises

Semestre 1 2018/19

(en millions d’euros)

Evolution des taux moyens  

Sur le chiffre

d’affaires

 

Sur le

ROC1

  S1 2017/18   S1 2018/19   %
 
Dollar américain USD 1,18 1,15 -2,0% 26 16
Yuan chinois CNY 7,81 7,91 1,2% (7) (5)
Roupie indienne INR 75,87 81,93 8,0% (45) (16)
Rouble russe RUB 69,03 76,13 10,3% (13) (10)
Livre turque TRL 4,30 6,44 49,6% (19) (18)
Livre sterling GBP 0,89 0,89 -0,3% 1 (1)
                (58) 7
Total               (115) (26)
 

Pour l’exercice complet 2018/19, un impact favorable de change sur le
ROC d’environ +30 M€ est attendu
2

Notes :

1. L’effet devises sur le ROC inclut les couvertures
stratégiques sur le change

2. basé sur les taux moyens de change projetés au 24 janvier
2019, notamment un taux EUR/USD de 1,14

Sensibilité du résultat et de la dette à la parité EUR/USD

Impact estimé d’une appréciation de 1% de l’USD et des
devises liées (1)
 
Impact sur le compte de résultat(2)   M€
Résultat opérationnel courant +21
Frais financiers (2)
Résultat courant avant impôts +19
 
 
 
Impact sur le bilan   M€
Augmentation/(diminution) de la dette nette +41
 
(1) CNY, HKD (2) Effet année pleine
 

Bilan

Actif   30/06/2018   31/12/2018
(En millions d’euros)    
(En valeurs nettes)
Actifs non courants
Immobilisations incorporelles et goodwill 16 858 16 998
Immobilisations corporelles et autres actifs 3 322 3 408
Actifs d’impôt différé 1 556 1 571
Actifs non courants 21 737 21 976
 
Actifs courants
Stocks et en-cours 5 472 5 515
dont en-cours de biens vieillis 4 532 4 581
dont en-cours de biens non vieillis 71 84
Créances clients (*) 1 122 1 991
dont créances d’exploitation 1 031 1 932
dont autres créances d’exploitation 91 59
Autres actifs courants 280 282
dont actifs courants d’exploitation 273 275
dont actifs courants d’immobilisation 7 7
Actif d’impôt exigible 177 80
Trésorerie, équivalents de trésorerie et dérivés courants 771 928
Actifs courants 7 821 8 797
 
Actifs destinés à être cédés 0 6
 
Total actifs 29 558 30 779
 
(*) après cessions de créances de : 610 772
 
     
Passif 30/06/2018 31/12/2018
(En millions d’euros)    
 
Capitaux propres Groupe 14 797 15 479
Participations ne donnant pas le contrôle 181 180
dont résultat tiers 26 14
Capitaux propres 14 978 15 659
 
Provisions non courantes et passifs d’impôt différé 3 567 3 643
Emprunts obligataires part non courante 6 777 6 865
Dettes financières et dérivés non courants 494 475
Total passifs non courants 10 838 10 983
 
Provisions courantes 143 133
Dettes fournisseurs 1 951 2 214
Autres passifs courants 960 750
dont passifs courants d’exploitation 621 683
dont passifs courants d’immobilisation et autres 338 66
Passif d’impôt exigible 225 238
Emprunts obligataires part courante 93 96
Dettes financières et dérivés courants 371 706
Total passifs courants 3 743 4 137
 
Passifs destinés à être cédés 0 0
Total passifs 29 558 30 779
 

Analyse du besoin en fonds de roulement

(En millions d’euros)   Juin
2017
 

Décembre

2017

  Juin
2018
 

Décembre

2018

 

S1 2017/18

variation de

BFR*

 

S1 2018/19

variation

de BFR*

 
En-cours de biens vieillis 4 416 4 356 4 532 4 581 (25) 64
Avances fournisseurs pour biens vieillis 5 24 10 29 20 19
Dettes fournisseurs associées (107) (153) (96) (172) (47) (77)
En-cours de biens vieillis nets des fournisseurs et des avances 4 314 4 228 4 447 4 439 (52) 7
 
Créances clients avant affacturage/titrisation 1 617 2 603 1 641 2 704 1 042 1 054
Avances clients (16) (8) (6) (6) 8 (1)
Autres actifs courants 333 315 353 305 5 (1)
Autres stocks 818 837 869 849 42 (16)
En-cours de biens non vieillis 72 59 71 84 (12) 11
Dettes fournisseurs et autres (2 323) (2 565) (2 471) (2 719) (302) (238)
Besoin Opérationnel en Fonds de Roulement Brut 502 1 241 457 1 217 782 809
 
Créances clients affacturées/titrisées (557) (840) (610) (772) (294) (162)
Besoin Opérationnel en Fonds de Roulement Net (56) 402 (153) 445 489 648
 
Besoin en Fonds de Roulement 4 258 4 630 4 294 4 884 436 654
   
* sans effets de change et reclassifications Dont variation courante 453 651
Dont variation non courante (17) 3
 

Dette nette

(En millions d’euros)   30/06/2018   31/12/2018
  Courant   Non courant   Total Courant   Non courant   Total
Emprunts obligataires 93   6 777   6 869 96   6 865   6 961
Crédit syndiqué        
Billets de trésorerie 280 280 505 505
Autres emprunts et dettes financières 80 463 542 195 455 651
Autres passifs financiers 360   463   822 700   455   1 156
ENDETTEMENT FINANCIER BRUT 452   7 239   7 691 796   7 320   8 117
Instruments dérivés actifs en couverture de juste valeur
Instruments dérivés passifs en couverture de juste valeur 25 25 14 14
Instruments dérivés en couverture de juste valeur   25   25   14   14
Instruments dérivés actifs en couverture d’investissement net
Instruments dérivés passifs en couverture d’investissement net
Instruments dérivés en couverture d’investissement net        
Instruments dérivés actifs en couverture économique d’actifs nets (1) (1)
Instruments dérivés passifs en couverture économique d’actifs nets 2 2
Instruments dérivés en couverture économique d’actifs nets (1)     (1) 2     2
ENDETTEMENT FINANCIER APRES COUVERTURES 452   7 265   7 716 798   7 334   8 132
Trésorerie et équivalents de trésorerie (754)     (754) (910)     (910)
ENDETTEMENT FINANCIER NET (303)   7 265   6 962 (112)   7 334   7 223
 

Contacts

Pernod Ricard
Julia MASSIES / Directrice, Communication
Financière & Relations Investisseurs, +33 (0)1 41 00 41 07
Adam
RAMJEAN / Responsable Relations Investisseurs, +33 (0)1 41 00 41 59
Fabien
DARRIGUES / Directeur de la Communication Externe, +33 (0)1 41 00 44 86
Emmanuel
VOUIN / Responsable Relations Presse, +33 (0)1 41 00 44 04

Read full story here

BackOffice Associates promeut Kevin Campbell au poste de président-directeur général

Le PDG David Booth qui part en retraite restera un conseiller de la
société

MCLEAN, Virginie–(BUSINESS WIRE)–BackOffice Associates, un leader mondial dans les solutions permettant
aux entreprises de résoudre les défis les plus complexes en matière de
transformation des données, a annoncé aujourd’hui que son conseil
d’administration avait nommé Kevin Campbell, l’actuel président de la
division Conseil et services internationaux, de la société, au poste de
président-directeur général. BackOffice Associates est une société en
portefeuille de Bridge Growth Partners, LLC, une firme de
capital-investissement, orientée croissance qui cible des
investissements dans les secteurs de la technologie et des services
technologiques.


M. Campbell a un palmarès irréprochable en matière de conduite de la
croissance à grande échelle. Avant d’intégrer BackOffice Associates en
avril 2018, M. Campbell occupait la fonction de directeur d’exploitation
pour Oscar Insurance Corporation, et a supervisé la croissance de la
société, faisant plus que tripler le nombre de ses adhérents au cours
des 18 mois qu’il a passés à ce poste. M. Campbell a également été
président-directeur général de groupe chez Accenture, où il a conduit
une croissance à deux chiffres de plusieurs unités commerciales pesant
plusieurs milliards de dollars.

« On me demande souvent pourquoi j’ai rejoint BackOffice Associates. Mes
raisons sont simples : le marché attrayant de la gestion des données,
notre liste de client Global 2000, et nos collaborateurs, notamment
notre équipe de direction hors pair et son conseil d’administration », a
expliqué M. Campbell. « En qualité de PDG nouvellement nommé, je
m’engage envers nos clients, nos partenaires et nos salariés. Notre
objectif est de résoudre les problèmes mondiaux les plus complexes en
matière de données, un octet à la fois. »

Bill Green, président du conseil d’administration et ex-PDG d’Accenture,
a déclaré : « J’ai été personnellement témoin des qualités de leader
d’exception, de Kevin Campbell au cours de sa carrière chez Accenture.
Le conseil d’administration et moi-même sommes ravis de l’avoir à la
barre, guidant BackOffice Associates à travers sa prochaine phase de
croissance et d’expansion internationale ».

David Booth, qui part en retraite de son poste de PDG, continuera
d’exercer des fonctions de conseiller auprès de l’entreprise. « Après
plus de sept ans au poste de PDG, je suis persuadé que c’est le bon
moment pour passer les rênes à Kevin Campbell qui possède exactement les
qualifications requises pour aiguiller BackOffice sur une voie rapide
dans le secteur de la gestion des données. Je souhaite à Kevin Campbell
et à la société tout le succès possible. »

À propos de BackOffice Associates

BackOffice Associates
résout les défis complexes des entreprises en matière de transformation
des données, en alliant expertise des données, logiciels intelligents et
accélérateurs de solutions progicielles pour générer des résultats
commerciaux hors pair. Les logiciels de la société appliquent
l’automatisation et l’orientation insufflées par les technologies, comme
l’IA et l’apprentissage automatique, à la migration des données, la
qualité des données, l’analyse, la gestion des données maîtres, la
gestion des métadonnées, et aux initiatives en matière de gouvernance de
l’information. En ayant recours aux plus grands spécialistes des
données, du marché, à une connaissance du secteur validée, et à des
méthodologies éprouvées, BackOffice Associates a mené à bien des
milliers de projets de transformation des données, dont ceux de plus de
200 entreprises de la liste Forbes Global 2000. SAP revend les solutions
clés de migration et de qualité des données, de BackOffice Associates
sous forme d’extensions de solutions SAP. Fondée en 1996, la société est
sise dans la région du Grand Boston et emploie plus de 800 spécialistes
des données dans 25 bureaux à travers le monde. Pour en savoir plus,
veuillez consulter www.boaweb.com.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Eve Sheridan
Young & Associates pour BackOffice Associates
+1
(303) 410-7162
eves@yapr.com

Valence conseille Solenis sur sa fusion avec BASF pour le traitement chimique de l’eau et du papier

NEW-YORK–(BUSINESS WIRE)–The Valence Group a conseillé Solenis sur sa fusion avec BASF pour le
traitement chimique de l’eau et du papier. La société fusionnée
réalisera un chiffre d’affaires pro forma d’environ 3 milliards de
dollars et envisage de travailler sous la marque Solenis. Cette nouvelle
fusion est en mesure de fournir une offre de produits chimiques étendue
et des solutions rentables aux clients des secteurs de la pâte à papier,
du papier, du pétrole & gaz, du traitement chimique, de l’exploitation
minière, du bioraffinage, de l’énergie, des municipalités et d’autres
marchés industriels.

BASF détiendra 49 % de la société fusionnée et 51 % seront la propriété
collective de la direction de Solenis et des fonds gérés par Clayton,
Dubilier & Rice (CD & R). La nouvelle société Solenis qui emploie
environ 5 200 personnes, dispose de capacités commerciales, de services
et de production accrues dans le monde entier.

La fusion comprend les actifs liés au traitement du papier et de l’eau
de l’unité de performance de produits chimiques de BASF, notamment sur
les sites de production de Bradford et de Grimsby, au Royaume-Uni,
Suffolk, en Virginie, aux États-Unis, Altamira, au Mexique, Ankleshwar,
en Inde, et Kwinana, en Australie et les actifs connexes, notamment la
propriété intellectuelle. Les produits chimiques concernant les liants
papier de BASF ne font pas partie de la transaction.

À propos de Solenis

Solenis est l’un des premiers producteurs mondiaux de produits chimiques
spécialisés pour les industries grandes consommatrices d’eau, notamment
les marchés de la pâte à papier, du papier, du pétrole & gaz, du
traitement chimique, de l’industrie minière, du bioraffinage, de
l’énergie et municipaux. Le portefeuille de produits de la société
comprend une large gamme de produits chimiques de traitement, de
traitement fonctionnel et de traitement de l’eau, ainsi que des systèmes
de surveillance et de contrôle de pointe. Les clients utilisent ces
technologies dans le but d’améliorer l’efficience opérationnelle,
d’accroître la qualité de leurs produits, de protéger les actifs de
l’usine et de minimiser l’impact sur l’environnement. Basée à
Wilmington, dans l’état du Delaware, la société dispose de 35 sites de
production répartis de manière stratégique dans le monde entier, dans
118 pays et sur cinq continents.

À propos de BASF

Avec plus de 115 000 employés dans le groupe BASF, le portefeuille
s’organise autour de cinq segments : les produits chimiques, les
produits de performance, les matériaux et solutions fonctionnels, les
solutions agricoles et le pétrole & gaz. BASF a réalisé un chiffre
d’affaires de 64,5 milliards d’euros en 2017. Les actions BASF sont
cotées aux bourses de Francfort (BAS), Londres (BFA) et Zurich (BAS).

À propos de The Valence Group

The Valence Group est une banque d’investissement spécialisée dans les
fusions et acquisitions offrant des services-conseils exclusivement aux
entreprises et aux investisseurs des secteurs des produits chimiques et
des matériaux et des secteurs connexes. L’équipe de The Valence Group
regroupe des professionnels qui ont fait leurs preuves dans les domaines
des services bancaires d’investissement et du conseil stratégique dans
les secteurs des produits chimiques et des matériaux et se consacrent
tous exclusivement à l’offre de services-conseils dans ces secteurs. Les
bureaux de la société sont situés à New York et à Londres.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

The Valence Group
Paul Lakind, 212-847-7339
plakind@valencegroup.com

American Standard exploite l’architecture expansive d’ExaGrid pour répondre à une demande de stockage qui a pratiquement triplé avec l’augmentation du volume des données

ExaGrid suit le rythme de croissance de l’environnement TI
d’American Standard

MARLBOROUGH, Massachusetts–(BUSINESS WIRE)–ExaGrid®,
un chef de file du stockage intelligent hyperconvergé pour la
sauvegarde, a annoncé aujourd’hui que depuis 2009, ExaGrid continue de
fournir à American
Standard
des solutions rapides et fiables de sauvegarde et
restauration de données tout au long de l’évolution de l’environnement
TI et de l’augmentation notoire des données de la société.


Filiale de LIXIL, American Standard innove et crée depuis plus de 140
ans des produits pour particuliers et entreprises dans le domaine de la
cuisine et de la salle de bains.

American Standard sauvegarde ses données sur les systèmes ExaGrid depuis
pratiquement une décennie, et ExaGrid a rendu les sauvegardes efficaces
et fiables durant toute l’évolution de l’environnement TI d’American
Standard et la croissance majeure de ses données, ce qui a permis à la
société d’être acquise par LIXIL Water Technology Americas (LWTA), un
chef de file international basé à Tokyo dans les équipements, produits
et services d’habitation et de construction. “Depuis son acquisition,
nos données ont augmenté de pratiquement 20% chaque année. LIXIL a
continué d’acquérir d’autres entreprises et leurs données ont été
migrées dans notre environnement, ce qui a généré une hausse
significative du volume des données”, déclare Ted Green, ingénieur en
chef des technologies de l’information chez American Standard.

La déduplication des données d’ExaGrid a maximisé l’espace sur disque et
réduit l’espace du rack dans les centres de données d’American Standard.
“ExaGrid est très performant pour réduire notre empreinte de stockage de
sauvegardes, ce qui nous permet d’optimiser notre espace sur disque”,
explique Steve Pudimott, responsable des services TI chez American
Standard. “Nous avons toujours disposé d’un rack dédié pour ExaGrid.
Nous pouvons aujourd’hui descendre à la moitié d’un rack dans notre
centre de données. C’est un gain de place non négligeable, et une
réduction des coûts en termes d’électricité dans notre centre de données
étant donné que nous y sommes en colocation. Sans la déduplication, nous
aurions sans doute besoin de bien plus de deux racks aujourd’hui, mais
nous avons au contraire pu passer d’un rack à tout juste une moitié de
rack. Les nouveaux modèles de dispositifs ExaGrid sont bien plus
compacts et courts, ce qui nous a également aidé à réduire l’espace du
rack”, poursuit Green.

Récemment, American Standard a décidé de virtualiser son environnement,
en en déplaçant une grande partie vers VMware et en installant Veeam
pour gérer ses sauvegardes virtuelles. ExaGrid s’intègre parfaitement à
toutes les applications de sauvegarde les plus fréquemment utilisées,
Veeam compris, qu’American Standard utilise pour sauvegarder son
environnement virtuel, et Veritas NetBackup, qui est utilisé pour les
servers physiques restants. “Au moment où nous effectué la
virtualisation, notre ingénieur d’assistance ExaGrid nous a aidé à
configurer notre système pour qu’il fonctionne avec Veeam, une opération
qui s’est déroulée en toute simplicité. Lorsque nous avons récemment
installé Veritas NetBackup 16 sur un de nos serveurs, pas plus de dix
minutes auront été nécessaires pour le faire fonctionner avec ExaGrid,
et l’utilisation du plug-in ExaGrid avec l’OST de NetBackup s’est avérée
très avantageuse et nous a permis d’accélérer grandement nos
sauvegardes”, souligne Green.

Depuis l’installation initiale des premiers systèmes ExaGrid, Green a
tiré pari du programme de reprise d’ExaGrid, qui permet aux clients
d’échanger d’anciens modèles et d’en obtenir de nouveaux à un prix
réduit. “Nous avons doublé, voire triplé, notre capacité sur notre site
de production et notre site de secours, depuis que nous avons installé
ExaGrid pour la première fois. Nous avons donc ajouté des dispositifs au
fil des ans. Travailler avec les équipes de vente et d’assistance à la
clientèle d’ExaGrid est une des principales raisons pour laquelle nous
continuons d’utiliser ExaGrid depuis tant d’années.”

Lisez le témoignage
complet de satisfaction d’American Standard
pour en savoir plus sur
l’expérience de l’entreprise avec ExaGrid.

Le nombre total de témoignages
de satisfaction des clients
et de récits
d’entreprise
publiés par ExaGrid dépasse les 360, plus que tous les
autres fournisseurs combinés dans ce domaine. Ces histoires démontrent à
quel point les clients sont satisfaits de l’approche architecturale
unique d’ExaGrid, de la particularité de son produit et de son service
clientèle irréprochable. Les clients ne cessent de louer la qualité
exceptionnelle du produit mais aussi son excellent fonctionnement.

À propos d’ExaGrid
ExaGrid fournit un stockage intelligent
hyperconvergé pour la sauvegarde avec déduplication des données, une
zone d’application exclusive et une architecture expansive. La zone
d’application d’ExaGrid fournit les sauvegardes et restaurations les
plus rapides, et des récupérations MV instantanées. Son architecture se
compose de dispositifs complets dans un système expansif et garantit une
fenêtre de sauvegarde à longueur fixe lorsque le volume des données
augmente, éliminant ainsi des mises à niveau coûteuses. Rendez-vous sur
le site exagrid.com
ou rejoignez-nous sur LinkedIn.
Découvrez ce que nos clients ont à dire à propos de leur propre
expérience ExaGrid et pourquoi ils consacrent désormais beaucoup moins
de temps à leurs sauvegardes.

ExaGrid est une marque déposée d’ExaGrid Systems, Inc. Toutes les
autres marques commerciales sont la propriété de leurs détenteurs
respectifs.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Stacey Foster
ExaGrid
sfoster@exagrid.com
508
898 2872 x0248

LANCEMENT DU PROJET COLLABORATIF ES3CAP, PORTÉ PAR KALRAY ET DOTÉ D’UN BUDGET DE 22,2 M€, POUR LE DÉVELOPPEMENT D’UNE PLATEFORME POUR LES SYSTÈMES INTELLIGENTS DE DEMAIN

  • Un projet collaboratif d’innovation stratégique regroupant :

    • Des industriels de premier plan de l’automobile, l’aérospatial
      et la défense dont Renault-Nissan-Mitsubishi, MBDA et Safran ;
    • Des sociétés françaises innovantes en forte croissance ;
    • Des laboratoires de recherche de référence dont le CEA et
      l’Inria.
  • Un financement de 11,7 M€ obtenu dans le cadre du Programme
    d’Investissements d’Avenir (PIA) opéré par Bpifrance.

GRENOBLE, France–(BUSINESS WIRE)–Kalray (Euronext Growth Paris : ALKAL), pionnier des processeurs dédiés
aux nouveaux systèmes intelligents, annonce le démarrage du programme
collaboratif
ES3CAP1, dont il est le chef de file,
et fédérant 11 partenaires industriels et académiques.

Le programme ES3CAP, doté d’un budget total de 22,2 M€ sur 3
ans
, sera financé à hauteur de 11,7 millions d’euros2
via le Programme d’Investissements d’Avenir3, opéré par
Bpifrance, pour participer au financement des travaux de recherche.

Le projet ES3CAP a pour ambition de construire une plateforme matérielle
et logicielle destinée aux industriels développant des applications
critiques nécessitant de fortes capacités de calcul dans les domaines de
l’aéronautique (aviation, taxis volants, drones), la défense et les
véhicules autonomes. Il fédère un écosystème de partenaires travaillant
sur les sujets complémentaires des systèmes d’exploitation et des outils
logiciels temps-réel et critiques, de la vision par ordinateur, de la
fusion de données et de l’intelligence artificielle, le tout porté sur
une plateforme matérielle fiable et sécurisée, la plateforme MPPA® de
Kalray (« Massively Parallel Processor Array »).

L’essor de l’intelligence artificielle est sur le point de révolutionner
les marchés. Les voitures autonomes de demain, les futurs moteurs
d’avions ou les prochains robots partagent un même besoin : l’accès à de
nouvelles plateformes dites « CPS » pour « Cyber Physical System », en
interaction directe avec le monde physique et permettant de traiter, via
des algorithmes de plus en plus perfectionnés, un nombre croissant de
données et de fonctions. Ces traitements doivent être opérés tout en
garantissant le respect des exigences strictes de sûreté de
fonctionnement et de sécurité que partagent ces différentes industries.

Cette évolution des exigences oblige ainsi les industriels à adopter de
nouvelles générations de processeurs dits « multi » voire « many »
cœurs, les seuls à pouvoir répondre à ce double besoin de performance et
d’intégration d’un grand nombre de fonctions sur un même composant
capable de fournir la capacité de calcul et l’indépendance de
fonctionnement requis. Le projet ES3CAP s’appuie sur les processeurs
« many cœurs » MPPA® de Kalray qui répondent parfaitement à l’ensemble
de ces exigences.

Les partenaires industriels du projet incluent Renault-Nissan-Mitsubishi
et EasyMile pour l’automobile, ainsi que Safran Electronics &
Defense
et MBDA pour l’avionique et la défense. Les
partenaires technologiques incluent ANSYS / Esterel
Technologies
pour la partie outils pour le développement de
logiciels certifiés et la génération de code multi-cœurs, Krono-Safe
pour sa solution d’ingénierie logicielle ASTERIOS® constituée d’une
suite d’outils logiciels intégrés et d’un noyau temps-réel multi-cœurs à
haut niveau de sûreté de fonctionnement, Prove & Run pour
l’architecture de sécurité, les OS et les services de haute sécurité, Kalray
pour ses processeurs intelligents MPPA® et la plateforme logicielle
associée, PROPHESEE pour la technologie brevetée de vision
neuromorphique haute performance composée de capteurs et d’intelligence
artificielle. Le partenaire expert pour garantir la sûreté de
fonctionnement de la plateforme matérielle est IROC Technologies.
Les partenaires académiques de référence sont le CEA
(Commissariat à l’Énergie Atomique et aux Énergies Alternatives) et l’Inria
(Institut national de recherche dédié aux sciences du numérique).

Éric Baissus, Président du Directoire de Kalray, déclare : «
Les systèmes intelligents vont jouer un rôle toujours plus important
dans nos vies, que ce soit pour les voitures autonomes ou les avions de
demain. La France possède un écosystème très dynamique et pionnier dans
ce domaine. Nous sommes très heureux d’avoir pu regrouper autour de nous
et du projet ES3CAP des industriels de renom, des laboratoires de
recherche, des PME en forte croissance et des pépites françaises, et
d’avoir pu obtenir le soutien ambitieux de l’État français pour
consolider une filière nationale à la fois prometteuse commercialement
et stratégique pour notre industrie.
»

Rémi Bastien, Directeur de la prospective automobile au sein du
Groupe Renault, souligne :
« Ce projet collaboratif, mené par
Kalray et bénéficiant d’une expertise inter-filières, constitue une très
belle opportunité pour Renault-Nissan-Mitsubishi. Il pourrait déboucher
sur une multitude d’applications dans le cadre du développement des
architectures électroniques du véhicule de demain, des plus complexes,
liées au véhicule autonome, aux plus simples.
»

Pejvan Beigui, Directeur Technique de EasyMile : « Nous
sommes ravis de faire partie du consortium ES3CAP et attendons beaucoup
de cette collaboration entre laboratoires de recherche, grandes
entreprises et jeunes entreprises innovantes. La plateforme de Kalray,
construite autour du processeur many cœurs MPPA, répond non seulement
aux exigences d’EasyMile en matière de performance, mais également en
fiabilité et sûreté pour nos systèmes embarqués critiques. Je suis
vraiment impatient de voir notre application de navigation autonome
tourner sur le MPPA, et convaincu que cette plateforme nous apportera
énormément de valeur.
»

Pour Safran, acteur européen majeur de l’aéronautique et de la
Défense, Joël Berkoukchi, Directeur Général Adjoint, Directeur de la
Division Avionique déclare :
« Safran voit dans le projet ES3CAP
l’opportunité d’enrichir l’environnement d’exploitation de la nouvelle
génération de processeur MPPA de Kalray, processeur à haute densité de
calcul et à haut niveau de sûreté, et ce, en préparant son intégration
au sein d’architectures avioniques innovantes contribuant à l’avènement
des aéronefs autonomes.
»

Harold Van den Bossche, Responsable Politique Industrielle et Supply
Chain de MBDA, acteur européen majeur de la défense, commente :
«
MBDA se réjouit de prendre part au développement de l’écosystème des
processeurs « multi-cœurs », autour de la plateforme Kalray. Les
applications sont très prometteuses pour nos futurs systèmes embarqués
et permettent de contribuer ainsi à la supériorité de nos forces armées.
Le consortium ES3CAP est un bel exemple de coopération entre grands
groupes, institutionnels et PME pour soutenir les pépites technologiques
françaises et garantir la souveraineté de nos capacités technologiques
et industrielles dans une logique duale, civile et défense. »

Pour Sophie Rémont, Directrice de l’expertise chez Bpifrance « Kalray
a su partager sa vision stratégique et fédérer des partenariats
industriels et académiques de qualité pour atteindre ses objectifs. Nous
sommes très heureux d’accompagner Kalray dans ce projet innovant et
ambitieux.
»

À PROPOS DE KALRAY

Kalray (Euronext Growth Paris – FR0010722819 – ALKAL) est le pionnier
des processeurs pour les nouveaux systèmes intelligents. Véritable
rupture technologique, les processeurs « intelligents » ont la capacité
d’analyser à la volée, et de manière intelligente, une très grande
quantité d’informations, de prendre des décisions et d’interagir en
temps réel avec le monde extérieur. Ces processeurs intelligents seront
largement déployés dans des secteurs en forte croissance tels que les
réseaux de nouvelle génération (data centers intelligents) et les
véhicules autonomes, ainsi que les équipements de santé, les drones et
les robots. L’offre Kalray comprend aussi bien des processeurs que des
solutions complètes (cartes électroniques et logiciels). Créé en 2008 en
tant que spin-off du CEA (Commissariat à l’Énergie Atomique), Kalray
sert des clients tels que des fabricants de serveurs, des intégrateurs
de systèmes intelligents et des fabricants de produits grand public
incluant les constructeurs automobiles. Pour plus d’informations,
visitez le site internet de Kalray : www.kalrayinc.com.

À PROPOS DU PROGRAMME D’INVESTISSEMENTS D’AVENIR

Doté de 57 milliards d’euros, le Programme d’Investissements d’Avenir
(PIA), piloté par le Secrétariat général pour l’investissement, a été
mis en place par l’État pour financer des investissements innovants et
prometteurs sur le territoire. Six priorités nationales ont ainsi été
identifiées afin de permettre à la France d’augmenter son potentiel de
croissance et d’emplois :

  • l’enseignement supérieur, la recherche et la formation,
  • la valorisation de la recherche et le transfert au monde économique,
  • le développement durable,
  • l’industrie et les PME,
  • l’économie numérique,
  • la santé et les biotechnologies.

Le troisième volet du PIA, le PIA3, s’inscrit dans le cadre du Grand
Plan d’Investissement (GPI) présenté par le Premier ministre le 25
septembre 2017.

Pour en savoir plus sur les investissements d’avenir : www.gouvernement.fr/secretariat-general-pour-l-investissement-sgpi.
Twitter
: @SGPI_avenir.

À PROPOS DE BPIFRANCE

Les investissements en fonds propres de Bpifrance sont opérés par
Bpifrance Investissement. Bpifrance finance les entreprises – à chaque
étape de leur développement – en crédit, en garantie et en fonds
propres. Bpifrance les accompagne dans leurs projets d’innovation et à
l’international. Bpifrance assure aussi, désormais leur activité export
à travers une large gamme de produits. Conseil, université, mise en
réseau et programme d’accélération à destination des startups, des PME
et des ETI font également partie de l’offre proposée aux entrepreneurs.

Grâce à Bpifrance et ses 48 implantations régionales, les entrepreneurs
bénéficient d’un interlocuteur proche, unique et efficace pour les
accompagner à faire face à leurs défis.

www.Bpifrance.fr
– Suivez-nous sur Twitter : @Bpifrance – @BpifrancePresse

1 “Embedded Smart Safe Secure Computing Autonomous Platform”
2
Participation au financement du projet sous forme mixte de subventions
et d’avances récupérables émanant de l’Etat (PIA).
3 Le
Programme d’Investissements d’Avenir (PIA), opéré par Bpifrance, a été
mis en place par l’Etat pour financer des investissements innovants et
prometteurs sur le territoire, avec un principe de co-financement pour
chaque projet.

Contacts

Kalray
Relations investisseurs
Eric Baissus
investors@kalrayinc.com
+33
4 76 18 90 71

ACTUS finance & communication
Caroline Lesage
kalray@actus.fr
+33
1 53 67 36 79

Relations presse
Loic Hamon
communication@kalrayinc.com
+33
4 76 18 90 71

ACTUS finance & communication
Serena Boni
sboni@actus.fr
+33
4 72 18 04 92

Skyya
Megan Kathman
megan@skyya.com
+1
(651) 785-3212

Bpifrance
Laure Schlagdenhauffen
Laure.schlagdenhauffen@bpifrance.fr
+33
1 41 79 85 38

Secrétariat général pour l’investissement
Vincent Deshayes
Vincent.deshayes@pm.gouv.fr
+33
1 42 75 64 29

Renault-Nissan-Mitsubishi
Caroline Sasia
caroline.sasia-lallier@alliance-rnm.com
+33
6 11 30 36 71