Les progrès économiques du Togo et des États d’Afrique de l’Ouest mis en lumière par le Qatar Economic Forum

Les progrès économiques du Togo et des États d’Afrique de l’Ouest mis en lumière par le Qatar Economic Forum




Les progrès économiques du Togo et des États d’Afrique de l’Ouest mis en lumière par le Qatar Economic Forum

DOHA, Qatar–(BUSINESS WIRE)–À l’occasion du Qatar Economic Forum (QEF), rendez-vous annuel organisé par Bloomberg et rassemblant des milliers de participants du 20 au 22 juin, le Président de la République Togolaise, S.E.M. Faure Essozimna Gnassingbé a participé à une séquence consacrée au contexte socio-économique, sécuritaire et industriel des États de l’Afrique de l’Ouest, intitulée « In Conversation with President Gnassingbe ».


Cette deuxième édition du Qatar Economic Forum (QEF), événement organisé par Bloomberg du 20 au 22 juin à l’Hôtel Ritz-Carlton à Doha, a été consacrée à la thématique d’une relance économique mondiale équilibrée. La séquence faisant intervenir S.E.M. Faure Essozimna Gnassingbé, intitulée « In Conversation with President Gnassingbe », s’est penchée sur le contexte socio-économique du Togo, les progrès réalisés en matière de développement malgré la crise sanitaire, mais également les préoccupations posées par l’inflation et l’insécurité.

« Le premier enjeu que nous avons, ce sont les conséquences de la succession des crises avec une hausse du coût de la vie pour nos populations. Je parle du Togo, mais cela vaut également ailleurs en Afrique de l’Ouest. Le second défi est celui de l’insécurité dans la sous-région » a-t-il rappelé en introduction. « La question sécuritaire remonte à plusieurs années. Elle a commencé avec ce qui s’est passé en Libye en 2011, s’est étendue au Mali en 2012, et au Burkina Faso en 2016. Elle a également touché le Nigéria et le Niger et menace maintenant les pays côtiers : Côte d’Ivoire, Togo, Bénin » a expliqué S.E.M. Faure Essozimna Gnassingbé.

Toutefois, compte tenu de la pandémie de Covid-19, le Togo a coordonné les mesures de riposte en soutenant les populations les plus vulnérables et fragiles. L’occasion également de préciser les mesures de lutte contre l’inflation ainsi que de rappeler les avantages compétitifs du Togo et son attractivité : « Le contexte sécuritaire régional entrave également nos efforts pour attirer les investisseurs. L’insécurité accroît le risque et donc quand la perception du risque est élevée, le coût de l’investissement l’est également. Mais nous pensons qu’aujourd’hui, avec la tendance de l’économie et la perturbation des chaînes d’approvisionnement classiques, nos pays ont une opportunité d’offrir une bonne alternative avec la construction de chaînes de valeurs comme le textile. »

« Aujourd’hui, nous pouvons développer des chaînes de valeurs dans nos pays, par exemple dans le secteur du textile, partant de la graine jusqu’au produit final. Avec ces mécanismes, nous sommes plus proches des ports et des marchés d’Europe et d’Amérique » a également précisé le Président Togolais.

Le Forum, qui s’est tenu en format hybride – en présentiel et en visioconférence – a réuni 11 représentants d’Etat, décideurs politiques et hauts responsables gouvernementaux, des organisations internationales, des entreprises et des experts de plus de 120 pays.

Contacts

Contacts presse :
Présidence du Togo
communication@presidence.gouv.tg

Agence 35°Nord pour la République Togolaise
Cannelle Raberahina : cr@35nord.com
Moustapha Sow : ms@35ouest.com