L’Intelligence Artificielle et le Machine Learning s’invitent dans le secteur des Paris Sportifs

Le boom technologique de l’Intelligence Artificielle et du Machine Learning a atteint de nombreux secteurs (médecine, software, etc.) et ouvre de nouveaux horizons dans des secteurs jusque là réfractaires à l’innovation. Un des exemples les plus parlant est le secteur des Paris Sportifs.

Dans un secteur plus connus pour ses fraudes et ses matchs truqués que pour son côté innovant (relayés par exemple par des sites web comme Betmaker), les nouvelles technologies font leurs apparitions dans un secteur qui en a cruellement besoin. Venu principalement d’Asie et de ses gros Bookmakers, l’entrée de l’Intelligence Artificielle et du Machine Learning dans les paris sportifs permet aux parieurs une analyse beaucoup plus poussés et en temps réel des probabilités de victoires, en tenant compte d’une infinité de paramètres des parties précédentes de ces deux équipes (effets des changements de joueurs, des cartons ou pénalités reçus, des tactiques mises en places, des choix préférentielles des entraineurs, de la metéo, etc.).

Dans un secteur où les donnés (les fameuses « data ») ont de plus en plus d’importance, aussi bien dans la préparation physique que dans la préparation tactique des matchs, l’analyse et la structuration de ce flot continue de données par l’Intelligence Artificielle et le Machine Learning permet une vision beaucoup plus précise et en temps réel des probabilités de victoires, mais également des performances individuelles de chaque joueur (probabilité de marquer, de blessures, de cartons/pénalités).

Cela ouvre de grandes opportunités pour des entrepreneurs audacieux qui maîtrisent les rouages de ces technologies de pointes (AI et ML), dans un secteur risqué (car fortement régulé et surveillé) mais terriblement attractif de par sa taille et le statu-quo qui y règne depuis bien trop longtemps.

Créateurs de Startup, où domicilier votre entreprise ?

Lors de la création d’une startup, la domiciliation d’entreprise fait partie des étapes obligatoires. Le siège social tient un rôle prépondérant pour l’image de la startup. Alors, où et comment choisir la domiciliation de son entreprise ? Quels en sont les impacts sur l’image dégagée ?

La domiciliation d’une startup

En tant que projet innovant à fort potentiel, une startup a besoin de convaincre bon nombre d’investisseurs. Et ce, afin de financer son développement et sa croissance rapides dans une durée relativement courte. Une jeune entreprise doit alors renforcer sa crédibilité, par rapport aux sources de financement externes. Pour ce faire, elle a besoin de donner une bonne image au travers de son siège social, de manière à consolider sa légitimité. D’où l’importance de bien choisir son adresse de domiciliation.

Les alternatives de domiciliation pour une startup

  • Domiciliation chez soi

Une startup peut opter pour le domicile personnel d’un de ses fondateurs. Un choix pratique pour diverses raisons, car il permet de réaliser des économies à plusieurs niveaux. Cependant, il convient de se renseigner sur les règles de copropriétés et sur le contrat de location, s’il existe des clauses interdisant une telle activité dans la résidence.

  • Société de domiciliation

Ce genre de société met à disposition un siège social et établit une adresse administrative pour une startup, comme stipulé dans le contrat liant les deux parties. Un domiciliataire propose plusieurs services comme le traitement des courriers, la permanence téléphonique ou encore l’accompagnement de l’entreprise pour les démarches juridiques et administratives.

  • Location d’un local

Un local en location peut servir de siège social pour une startup. Ce qui implique, cependant, un investissement conséquent pour supporter le loyer. Il importe de bien valider la nécessité de ce dernier et d’évaluer le coût de l’immobilier pour éviter d’y affecter la majorité de sa trésorerie.

Les avantages de la domiciliation chez soi

En choisissant de s’installer au domicile de son fondateur ou de l’un de ses dirigeants, une startup tire plusieurs avantages :

  • La startup ne supporte pas de coûts location. Elle réalise ainsi une économie et peut réattribuer cette partie de sa trésorerie ailleurs, afin d’aider la jeune structure dans sa croissante.
  • Le fondateur de la startup reçoit son courrier professionnel à son domicile. Il les traite lui-même et suit de près les communications avec les personnes et entités extérieures.
  • Le coût de la cotisation foncière des entreprises ou CFE correspond à l’adresse sociale. En domiciliant l’entreprise chez soi, le fondateur de la startup peut réaliser une économie au niveau de cette cotisation.

Les avantages de la domiciliation dans une structure dédiée

En confiant la domiciliation de son entreprise à une structure dédiée, la startup bénéficie de plusieurs avantages :

  • Elle apporte de la confidentialité au lieu de résidence de son/ses fondateur(s). En effet, avec une société de domiciliation, l’adresse du dirigeant n’est pas accessible publiquement.
  • Elle apporte un gage de sérieux auprès des partenaires, que ce soit en termes de localisation et en termes de volonté de structuration de la société.
  • Elle est pérenne dans le temps car en cas de déménagement du dirigeant, il ne sera pas nécessaire de changer l’adresse de la société. Ce cas de figure peut également rendre plus rentable le fait de passer par une société de domiciliation comme l’explique Paradigm dans son comparatif détaillé.

Les impacts de la domiciliation en termes d’image

Domicilier son entreprise implique une procédure auprès des autorités, comprenant plusieurs étapes qui sont détaillées sur le portail service-public.fr. Le choix de domiciliation d’une startup exige une attention particulière. En effet, le siège social renverra une certaine image de l’entreprise. De cette image dépendra en partie ses capacités de persuasion auprès des investisseurs, mais aussi lors du recrutement de talents. La startup doit inspirer confiance. Elle doit renvoyer l’image d’un projet viable et attrayant.

Conclusion

Le fondateur d’une startup doit choisir une domiciliation qui correspond à l’identité de son entreprise, afin d’en garantir la réputation. La domiciliation joue un rôle crucial dans l’image dégagée par la structure. Une bonne image permettra de convaincre les investisseurs, mais aussi les talents lors des recrutements. Une startup a le choix entre plusieurs options, soit la domiciliation chez soi, la domiciliation auprès d’une société spécialisée à cet effet ou encore la domiciliation dans un local. Parmi elles, la domiciliation chez soi se présente comme la meilleure alternative pour se lancer.

SugarCRM concrétise sa vision de l’expérience client de nouvelle génération par le rachat de Node Inc, avec à la clé une meilleure prévisibilité et performance.

CUPERTINO, Californie–(BUSINESS WIRE)–SugarCRM Inc., l’inventeur des solutions d’expérience client (CX) « time-aware », annonce l’acquisition de Node Inc., une plateforme d’intelligence artificielle (IA) qui s’appuie sur les données CRM et d’autres sources extérieures pour offrir un niveau de prévisibilité sans précédent, sur différents scénarios envisageables. Cette acquisition vient compléter la plateforme CX « time-aware » de Sugar en prédisant automatiquement les résultats attendus et en mettant en évidence de possibles difficultés et opportunités.

Toutes les entreprises cherchent à valoriser leurs données. Les modèles de Deep learning sont limités par la qualité et la quantité des données disponibles, qui sont le plus souvent faussées ou incomplètes dans les déploiements CRM. Les modèles de deep learning de Node identifient des signaux avec une précision 81% supérieure à celle des approches heuristiques, avec à la clé une performance accrue et une vraie prévisibilité.

« D’emblée, Sugar est déjà une fantastique plateforme », déclare Paul Greenberg, président du 56 Group et auteur de CRM at the Speed of Light. « L’ajout de Node permet d’apporter une précision prédictive impressionnante à la plateforme et aux produits de Sugar. Et maintenant plus que jamais, il est essentiel d’exploiter toutes les données et tous les signaux disponibles pour procurer de meilleurs résultats aux clients comme aux entreprises ».

Cette nouvelle acquisition fait suite à une série d’innovations concrétisant la vision de Sugar de la nouvelle génération d’expérience client haute définition (HD-CX), à commencer par le lancement l’an dernier des solutions CX « no touch » et « time-aware », de Sugar pour les équipes des ventes, du marketing et des services.

« Pour obtenir une visibilité haute définition de votre entreprise et de vos clients, depuis la prospection jusqu’au prévisionnel, il convient de remplacer l’ancien modèle fragmenté et faussé par un modèle ultra ciblé et riche par ses fonctionnalités et sa portée », déclare Craig Charlton, CEO de SugarCRM. « Sugar démocratise l’IA et crée une expérience client de nouvelle génération en combinant puissamment les fonctionnalités IA, « time-aware » et d’enrichissement de données pour stimuler la performance et mieux affiner la prévisibilité des entreprises de toute taille. »

La technologie IA de Node ouvre la plateforme CX « time-aware » de Sugar sur l’avenir. La solution combinée offre de très nombreuses fonctionnalités aux équipes de ventes, du marketing et des services parmi lesquelles :

  • Identification des clients qui risquent de s’en aller, ce qui donne suffisamment de temps pour agir et les solliciter de la façon la plus stratégique possible
  • Prédiction de la probabilité de conversion à partir de modèles de scoring de leads
  • Prévisions à base d’insights et conseils prescriptifs pour augmenter l’atteinte des objectifs et la conclusion des ventes
  • Recommandations de produits complémentaires au bon moment du parcours client pour augmenter le panier moyen
  • Confirmation de l’attribution au marketing et de la contribution du marketing aux ventes réalisées
  • Amélioration des modèles d’engagement client par l’acheminement prédictif des dossiers et grâce à des données contextuelles en temps réel pour mieux informer les professionnels du service client

Découvrez ici comment les solutions CX de Sugar induisent une performance accrue et une vraie prévisibilité grâce à l’IA.

A propos de SugarCRM

Le logiciel « time-aware » de SugarCRM pour les équipes des ventes, du marketing et des services aide les entreprises à proposer une expérience client haute définition (HD-CX). Aux équipes des entreprises du mid-market intéressées par une plateforme CX, Sugar procure les données client « time-aware » dont elles ont besoin pour générer une vue claire du client et atteindre de nouveaux niveaux de performance et de prévisibilité afin de mieux valoriser le cycle de vie du client.

Plus de 4500 entreprises dans plus de 120 pays utilisent le logiciel SugarCRM. Société basée dans la Silicon Valley, SugarCRM est financée par Accel-KKR. En voici une anaylse sur lebonlogiciel

Contacts

Agence Berkeley PR France – Gilles Lyonnet

01 53 17 16 44 – Gilles.Lyonnet@berkeleypr.com

Travailler à la TFZ : ce qu’il faut savoir

Classée parmi les meilleures zones franches de la région MENA (Moyen-Orient et l’Afrique du Nord), la TFZ regroupe un grand nombre de multinationales et se positionne comme moteur de l’activité économique de la ville du détroit. Dans ce qui suit, nous allons mettre le point sur les sociétés qui recrutent le plus à la zone franche de Tanger. 

Un aperçu sur la “TFZ”  

En 2013, la zone franche de Tanger a figuré dans le Top 10 des zones franches de la région MENA, à savoir qu’à l’époque, le nombre de sociétés installées s’estimait d’environ 700, dont 300 PME. En ce qui concerne les principaux secteurs d’activités présents à la TFZ, ils se répartissent comme suit : Services (banques offshore) s’estimant à 41,36%, textile s’élevant à 25.50 % textile, 22,10% de sociétés opérant dans les industries métallurgiques, Électriques et Mécaniques, tandis que 8% des sociétés opère dans le secteur de la chimie et de la parachimie et 3% dans l’agro-industrie. Rappelant que cette zone comprend la plus grande usine en Afrique, celle de Renault-Nissan, ayant une capacité de production d’environ 400.000 véhicules par an. 

Et dans le but d’améliorer son attractivité davantage, la zone franche Tanger a accordé de nouveaux parcs dédiés principalement aux services de l’offshoring ainsi qu’à l’industrie automobile. À cet égard, il convient de noter que la “Tanger Automotive City” s’étend sur une superficie s’estimant à 300 hectares. il est à rappeler que la TFZ compte également un espace dédié aux métiers de l’offshoring, mettant à la disposition des entrepreneur des espaces prêts à l’exploitation ainsi que des guichet ayant pour objectif de simplifier les démarches administratives, sans parler de l’assistance personnalisés et l’accompagnement. Quant à l’industrie automobile, la TFZ consacre une superficie estimant à 300 hectares pour la “Tanger Automotive City”. De quoi séduire les investisseurs. 

Et d’ajouter que la zone franche Tanger a connu une croissance soutenue pendant ces dernières années, grâces aux investissements étrangers et à la création d’emploi s’élevant à 50.000 emplois, ce qui contribue au développement économique régional en général, et au développement des activités industrielles plus particulièrement. 

Ces sociétés qui créent le plus d’emplois 

Bien que les prévisions de recrutement et d’embauche pour 2020 ont indiqué une chute importante, cependant la TFZ a pu garder son équilibre grâce à ses grands acteurs nationaux et internationaux. Parmi les sociétés de TFZ qui recrute le plus, on note principalement : 

  • Delphi

dotée d’une expérience de plus d’un siècle, Delphi se place comme leader de fabrication de pièces offrant aux véhicules une grande longue durée de vie et un meilleur fonctionnement. En plus de ses 25 partenariats avec des constructeurs d’automobiles internationaux de renommée, la firme compte plus de 100 000 employés, 270 sites et plus de 20 centre techniques. et dans l’objectif de développer son activité et de renforcer ses équipes davantage, Delphi lance régulièrement des compagnies de recrutement. 

  • Lear corporation 

Dans la deuxième place du classement, on retrouve Lear Corporation. la filiale marocaine compte plus de 14.000 maroc emploi, dont 9.000 uniquement à Tanger. Créée en 2003, l’usine de Tanger dispose d’une capacité de production s’estimant à 100% de câblage sur une superficie de 5000 m2. 

Quant au chiffre d’affaire du groupe, il s’élève à 1 milliard de dollars (900 millions d’euros), bien que l’objectif cette année soit de dépasser ce chiffre. Pour cela, le groupe ne cesse d’embaucher les profils qui lui permettront d’aller de l’avant et atteindre cet objectif. 

  • Yazaki Maroc 

Et finalement, on retrouve le groupe nippon Yazaki qui dispose de trois filiales au Maroc : Yazaki Maroc Tanger, Yazaki Kenitra, et Yazaki Morocco Meknes. Le groupe compte plus de 12.500 collaborateurs et a prévu de recruter 2.500 employés au cours de l’année 2020. 

Voilà, notre article touche à sa fin. Cependant, si vous recherchez de emploi à Tanger l’emploi à Tanger ou bien à la TFZ plus particulièrement, nous vous recommandons de mettre votre CV à jour et de vous rendre régulièrement sur les sites d’emploi, à l’instar de Maroc emploi.  

Photographe corporate : où et comment trouver le meilleur ?

Gabriel GORGI photographe corporate et d’entreprise en région parisienne explique que les services d’un photographe corporate sont devenus indispensables en entreprise. En effet, que ce soit pour renforcer votre image sur les réseaux sociaux ; accroître votre visibilité ; ou même créer de la confiance avec vos clients, on a forcément besoin des clichés d’un professionnel. Cependant, la difficulté est ici de trouver un qui soit « réellement un expert » et fiable.

Si le terme « réellement expert » est mis en exergue, c’est malheureusement parce qu’il existe des « faux ». Eh oui, vu qu’il est facile de se procurer un appareil photo, tout le monde possédant un se dit expert : d’où l’objet de cet article. En effet, nous vous proposons de découvrir dans la suite les critères d’un bon photographe corporate. En bonus, nous vous donnerons trois alternatives pour trouver un qui soit fiable.

Quels sont les critères d’un photographe corporate professionnel ?

Il existe deux types de photographes, c’est vrai ! Mais l’avantage est qu’il est plutôt facile de différencier un professionnel d’un amateur. Alors, si vous souhaitez engager un photographe qui ne vous décevra pas, voici les 05 signes qui caractérisent les professionnels.

01 – Un photographe corporate professionnel est bien équipé

On ne va pas se mentir, les équipements de photographie sont en vente partout et à tous les prix. Cependant, ceux qu’utilisent les « vrais photographes » sont sophistiqués et onéreux. Compte tenu de ce détail, vous pouvez essayer de voir le type d’équipement qu’un cameraman utilise avant de l’engager. Si ce dernier ne dispose que d’un simple appareil, d’un trépied et d’un flash classique, il vaut mieux vous tourner vers celui qui a un arsenal plus garni (studio…).

02 – Il possède un portfolio chargé et n’hésite pas à vous donner des références

La photographie, c’est de l’art ! Et comme c’est le cas de tous les artistes, le portfolio est un élément non négligeable avant d’engager le vôtre. En effet, lors de l’entretien avec votre photographe corporate, demandez-lui quelques références pouvant justifier ses compétences. Par exemple, demandez à voir quelques photos corporates qu’il a prises auparavent ; pour quelle entreprise a-t-il déjà travaillé ou encore qui peut témoigner de son professionnalisme.

03 – Un expert en photo se juge au niveau de son devis

Une astuce lorsqu’on souhaite engager un technicien, est de se baser sur son devis. En effet, une fois que vous vous êtes mis d’accord pour un projet, demandez au photographe combien cela vous coutera ainsi qu’un devis. Au niveau du prix, il est important que ce dernier respecte les tendances de votre ville.

En gros, un professionnel qui vous facture un projet trop bas ou très cher est proche d’un arnaqueur. Dans ce cas, il est important d’aller voir ailleurs. De même, le devis d’un expert est détaillé et bien structuré ! Si les amateurs se ressemblent à un endroit, c’est bien au niveau du devis. En effet, ils ont pour habitude de fournir des devis « sec » sans trop de détail.

04 – Un photographe corporate professionnel connaît la photographie d’entreprise

On ne peut pas se qualifier de pro sans maîtriser son métier ! Alors, avant d’engager un photographe pour votre entreprise, n’hésitez pas à lui poser des questions sur son métier. Par exemple, quels sont ces procédés préférés, comment donne-t-il de la valeur à ses clichés… Si vous voulez, vous pouvez simplement lui demander de vous parler de la photographie corporate et faire un point sur son aisance.

05 – Pour finir, il connaît tout de son métier et de ses appareils 

De même que précédemment, vous pouvez lui poser des questions concernant son équipement et analyser ses réponses. Généralement, un professionnel n’hésite pas à vous donner tous les détails que vous souhaitez savoir concernant l’univers de la photographie corporate.  

Où trouver un photographe corporate qui ne vous décevra pas ?

Savoir différencier un photographe corporate professionnel et un amateur est la base pour recruter le meilleur. Cependant, avant même d’arriver à l’embauche, voici trois moyens fiables pour trouver un bon caméraman.

  • Recommandation

La recommandation ou le « bouche à oreille » reste le meilleur moyen de trouver un photographe fiable pour vos projets. En effet, il est toujours plus judicieux de confier vos désirs à un expert qui a déjà satisfait un de vos proches.

  • Annuaire en ligne

Vous le savez peut-être, les annuaires en ligne sont des sites spécialisés de mise en relation. Grâce à eux, vous avez des photographes proches de chez vous à comparer en fonction des devis. Comme astuce, pensez à contacter plusieurs afin d’effectuer une comparaison.

  • Moteur de recherche

Pour finir, les moteurs de recherche restent l’un des moyens incontestables pour recruter un photographe corporate. Cependant, seuls ceux possédant un site Internet seront répertoriés : ce qui fait déjà un bon tri entre les professionnels et les « non pro ».