Le Growth Hacking, une nécessité pour les startups digitales

Dans un monde de plus en plus digital, la guerre du marketing online fait rage et les startups ne sont pas en reste dans cette lutte incesante pour la visilité online. Le growth hacking est ainsi devenu une nécessité pour de nombreuses startups, et beaucoup font appel à une Agence de Growth hacking pour se développer dans ce domaine si spécifique. 

Externaliser son Growth Hacking ou le faire in-house ? 

Si vous possédez parmis vos employés les compétences nécessaires, cela peut être envisageable. Néanmoins, pour de nombreuses startups, cela signifierait de devoir embaucher de nouveaux employés et cela induit donc un retard considérable dans sa mise en place et une prise de risque non négligeable (les nouveaux employés seront ils efficaces et rapidement en action ?). Ainsi, il est souvent préférable de se tourner vers des agences dont c’est le métier, tout en prennant soin de bien se renseigner sur l’agence choisie, et si possible de parler à d’anciens clients de cette agence. 

Quel budget doit-on y consacrer ? 

Comme souvent en marketing, le budget à y consacrer est important, et dépendra principalement des objectifs à atteindre. Et mieux vaut un budget important déployé sur une courte période pour maximiser son impact plutôt qu’un budget résiduel sur le long terme, qui très probablement restera aussi inutile qu’invisible. 

Les faux pas à éviter 

Il est essentiel de bien mesurer l’impact de ses campagnes, et pour cela de mettre un système qui permette un tracking complet des retombés en terme de visibilité, ventes directes et subscription aux différents réseaux sociaux, newsletter, etc. Une fois que cela est mis en place, n’hésitez pas à être créatif dans votre approche, vous démarquez reste probablement la meilleure manière d’être visibile rapidement et efficacement. 

Ainsi, si vous souhaitez donner un bon coup de boost à votre startup, n’hésitez pas à passer le pas et à vous lancer dans le grand monde du Growth Hacking online ! Votre sartup se transformera ainsi peut être la prochaine Licorne de la FrenchTech !

Comment réussir l’internationalisation de votre startup?

Internationaliser votre activité, c’est possible ! Pour y parvenir, vous devez réaliser une étude de marché approfondie, faire appel à une agence de traduction spécialisée en localisation, adapter votre référencement au marché local et recruter une équipe dans le pays ciblé.

Réaliser une étude de marché approfondie

Le succès de votre startup en France peut-il être reproduit à l’étranger ? L’internationalisation de votre activité présente des avantages. Vous augmentez  vos chances d’accroître votre chiffre d’affaires. En cas de baisse d’activité en France, ces résultats sont compensés, puisque votre startup est désormais implantée dans un ou plusieurs autres pays.

Néanmoins, si internationalisation et mondialisation font rêver beaucoup d’entrepreneurs, s’implanter à l’étranger coûte cher.

Commencez par réaliser une étude de marché : existe-t-il une demande significative pour votre produit ou votre service dans un ou plusieurs pays étrangers ? Déterminez quelle est votre clientèle cible. Proposez-vous des prix abordables pour cette clientèle ? Vérifiez les contraintes locales, notamment législatives, fiscales et douanières, qui ne doivent pas trop diminuer votre marge commerciale. Le contexte politique est également primordial. Etudiez également la concurrence. Enfin, votre produit ou votre service doit convenir à la culture et aux habitudes de consommation locales. Si vous vendez un appareil technologique qui nécessite des adaptateurs compliqués ou onéreux pour pouvoir fonctionner dans un pays étranger, vous risquez de voir vos potentiels clients se tourner vers une entreprise concurrente.

L’étude de marché se révèle concluante pour lancer votre activité dans un pays ? Vous pouvez alors commencer à élaborer votre business plan et une stratégie d’internationalisation.

Faites appel à une agence de traduction

Sollicitez une agence de traduction spécialisée en localisation, avec une orientation sur les marchés internationaux, comme Tomedes en France, Lionbridge aux Etats-unis ou bien RWS-SDL au Royaume-uni. Elle vous conseillera sur la nécessité de services linguistiques spécialisés dans votre domaine d’expertise, et entre autres de traduire l’intégralité de votre site Internet (et son application mobile) ou uniquement les pages les plus pertinentes pour votre marché cible et l’expérience utilisateur. En somme, les pages générant le plus de chiffre d’affaires. Vous économiserez ainsi du temps et de l’argent.

La traduction de sites web, tout comme la traduction d’applications mobiles, requièrent des traducteurs, mais aussi des experts techniques ou marketing, afin d’adapter parfaitement les contenus d’un site web ou les documents commerciaux d’une entreprise à un marché étranger : contenus techniques, emails automatisés, chatbots, documents commerciaux, application mobile, réseaux sociaux…

Une traduction réussie exige de faire appel à des fournisseurs de services linguistiques spécialisés dans votre domaine d’activité. Un bon moyen d’évaluer si l’agence de traduction possède l’expertise suffisante consiste à consulter sa liste de clients et de vérifier si, parmi eux, il en existe certains ayant une activité analogue à la vôtre.

Une agence de traduction saura adapter vos contenus à la culture locale : elle dispose de traducteurs natifs du pays où vous souhaitez vous implanter. Ils connaissent parfaitement la culture locale et sont capables d’adapter vos contenus en conséquence : explications techniques, idiomes ou expressions (comme des jeux de mots) qui ne heurteront pas l’audience locale. En clair, ils vous éviteront un échec marketing à cause d’une mauvaise traduction, événements malheureusement courants. Pour s’implanter en Chine, Coca-Cola avait par exemple initialement choisi le nom « Kekou Kela »…que l’on peut traduire en chinois par « jument fourrée à la cire »…

L’internationalisation des PME échoue parfois, car certains dirigeants considèrent qu’une simple traduction en anglais de leur site web ou application mobile suffit pour n’importe quel pays. A tort : une étude du CSA Research de 2020 révélait que 65% des clients en B2C préfèrent lire des contenus dans leur langue maternelle, sans quoi ils n’achèteront pas (« Can’t read won’t buy »).

Adapter votre référencement au marché local

A l’instar de la traduction de votre site et vos contenus commerciaux, la localisation sera primordiale pour votre référencement. Qu’il s’agisse de vos contenus existants ou futurs, vous devez optimiser votre référencement (SEO) et l’adapter au marché cible. Pour cela, faites appel à une agence de web marketing. Ou à une agence de traduction capable de localiser parfaitement votre site web ou votre application mobile. Ses services linguistiques veilleront par exemple à ce que l’URL de chaque page de votre site soit cohérente, afin d’obtenir un référencement performant et ne pas créer de confusion pour les moteurs de recherche comme Google entre les pages de votre site initial et celles traduites.

L’agence de traduction sélectionnera aussi les mots-clés en fonction du pays cible, afin d’améliorer l’indexation de vos mots-clés vis-à-vis des moteurs de recherche (technique du « netlinking » en anglais).  

Une agence de traduction spécialisée en SEO améliorera votre référencement, ce qui favorisera l’augmentation de votre trafic et vous apportera plus facilement de nouveaux clients.

Recruter une équipe locale

L’internationalisation des startups se heurte souvent à un problème de recrutement. Pourtant, vous devrez obligatoirement recruter une équipe locale compétente dans le pays que vous ciblez. Et en premier lieu un country manager possédant de l’expérience dans votre domaine d’activité et fin connaisseur du marché local. A l’inverse, l’internationalisation des entreprises qui décident de traiter à distance certaines activités provoque souvent des catastrophes : un service client qui ne parle pas bien une langue ou ne maîtrise pas les usages locaux sera néfaste pour l’image et les résultats commerciaux de l’entreprise.

Aussi, vous pouvez imiter des startups innovantes qui n’hésitent pas à lancer des campagnes de recrutement à grande échelle afin de soutenir leur croissance en France et à l’étranger.


Comment effectuer une recherche de subvention pour entreprise ?

Comment effectuer une recherche de subvention pour entreprise ?

Avec les difficultées économiques que subissent de nombreuses entreprises dûes à la pandémie du coronavirus, nombreuses sont les PME et TPE qui cherchent des aides pour pouvoir survivre. En effet, de nombreuses aides et subventions sont disponibles, mais malheureusement il est souvent compliqué d’y avoir accès sans l’aide d’experts du domaine.

De nombreuses opportunités de subventions pour les entreprises, quelques soient leurs tailles

Ainsi, s’associer à des cabinets d’experts vous permettra d’accéder à une grande variété de subvention pour entreprise en fonction de votre situation géographique et de votre secteur d’activité. Certaines aides seront « à fond perdus » d’autres seront des prêts sans garantis et à des taux très intéressants. Dans tous les cas, il sera important de bien exposer l’ensemble de votre activité et de vos partenaires à votre expert afin de pouvoir en tirer un maximum d’opportunités (certaines aides étant réservées par exemple à des consortiums d’entreprises au niveau européen).

Les spécificités des startups

Les startups techniques (pharma, ingénieurie, cleantech, etc.) sont les plus friandes de ce types d’aides, et leur fort taux d’innovation leur permet de se présenter à encore plus de subventions. Il est également possible de déduire de nombreuses dépenses si elles sont faites dans le cadre d’une innovation (le fameux R&D), avec par exemple la prise en charge du salaire de thésard ou encore une déduction fiscale à hauteur des sommes investis en recherche et dévellopement.

Ainsi, n’hésitez pas à vous entourer d’un cabinet expert qui saura vous guider dans ce labyrinthe d’aides publiques et de subventions, afin de pouvoir survivre à cette crise économique et continuer à vous développer tout en sécurité. Vue les sommes impliquées, le jeu en vaut réellement la chandelle, surtout que certains experts travaillent même “succès” (vous payer uniquement s’ils obtiennent des subventions pour votre entreprise).

Bâches publicitaires : quelle utilité pour votre entreprise ?

Bâches publicitaires : quelle utilité pour votre entreprise ?

Vous avez peut-être déjà vu, lors d’événements en plein air, de grandes bâches sur lesquelles sont affichées des publicités pour des entreprises, des groupes de musique et d’autres annonceurs. L’efficacité est telle que de nombreuses entreprises utilisent la signalisation sur bâche pour leurs salons professionnels ou leurs boutiques afin d’obtenir l’attention dont elles ont besoin.

Qu’entend-ton par bâche publicitaire ?

Une bâche publicitaire est une grande feuille de matériau résistant à l’eau ou imperméable, fabriquée à partir de toile ou de plastique. Parfois, elle est faite de polyester enduit d’uréthane ou de polyuréthane. La bâche est souvent munie d’œillets ou de trous dans les coins et sur les côtés afin qu’elle puisse être correctement fixée. Pour la signalisation, une bache personnalisée sur mesure présente de nombreux avantages pour les entreprises qui souhaitent attirer l’attention, notamment lors de salons ou de grands événements où il peut être difficile de se distinguer. De nombreuses entreprises disposent de grandes bâches portant le nom et le logo de l’entreprise, qui sont utilisées lors de nombreux événements au cours de l’année. Elles existent en différentes tailles et couleurs et peuvent être utilisées lors de nombreux événements.

Quels sont les avantages de ce support publicitaire ?

Il existe plusieurs avantages à utiliser des bâches publicitaires pour une entreprise qui souhaite faire connaître son entreprise, ses produits ou ses services à un grand nombre de personnes. Le premier avantage est le coût relativement peu élevé. Les grandes bâches peuvent être utilisées pour porter des publicités qui coûtent moins cher que les panneaux publicitaires traditionnels. En effet, si le matériau est solide, il est également commun et peu coûteux, ce qui en fait le choix idéal pour une utilisation lors de nombreux événements différents. Le second avantage non négligeable est qu’une bâche publicitaire est généralement fabriquée en toile ou en plastique. La bâche est alors assez durable et capable de résister aux intempéries. Avec un minimum d’entretien, les bâches dureront de nombreuses années, surtout si elles sont utilisées à l’intérieur ou dans des endroits ombragés. Les rayons UV du soleil peuvent parfois dégrader la bâche avec le temps, mais seulement après une longue exposition. Enfin, un troisième avantage et pas des moindres, les bâches publicitaires sont faciles à transporter. Les bâches peuvent en effet être pliées et stockées dans un espace relativement réduit, ce qui les rend parfaites pour de nombreuses occasions différentes.

Où acheter des bâches publicitaires ?

Aujourd’hui, faire imprimer une bâche publicitaire est plus facile qu’autrefois. Vous pouvez vous rendre chez un imprimeur mais vous pouvez aussi passer par un site Internet dédié aux professionnels comme Prismaprint. Prismaprint est une marque de Prismaflex, l’un des leaders de l’affichage et l’impression XXL qui dispose d’ailleurs de 30 ans d’expérience. Le site Internet spécialisé dans l’impression grand format propose un large choix de bâches publicitaires à des prix abordables. Si vous manquez d’inspiration, vous retrouverez plusieurs bâches types pour divers événements sur le site. Commandez chez Prismaprint c’est aussi soutenir une entreprise française puisque toutes les impressions sont réalisées dans la région lyonnaise. — Vous l’aurez compris, l’impression sur bâche présente de nombreux atouts pour votre entreprise. Si vous organisez prochainement un salon professionnel, c’est un élément de communication dont vous ne pourrez vous passer.

Faire grandir son business : les conseils de Djordje Novakovic

Faire grandir son business : les conseils de Djordje Novakovic

Fraichement sorti de son master en management des risques financiers à Londes, Djordje se lance dans l’entreprenariat. Il monte avec succès son fonds d’investissement et ne cesse de développer son activité.

Savoir comprendre et exploiter son environnement

Selon le jeune homme avoir un œil critique sur son environnement est la clé. Pour cela une seule solution : rester informé, s’intéresser aux nouvelles tendances et observer tous les jours les changements pour pouvoir saisir les opportunités. « J’ai vite compris qu’aujourd’hui le monde de la finance bouge très vite, si je veux rester à la page il faut absolument que je sois connecté tous les jours pour pouvoir agir en cas de changements. »

Faire prospérer son activité

Une fois le cap du lancement du projet lancé Djordje a dû se développer et trouver ses premiers clients. Il a su tirer profit de ses relations dans sa ville natale de Genève et a pu, au fil des années les fidéliser et travailler au quotidien avec eux. « Il est très important de faire appel à son réseau ! Ce sont ces personnes que vous avez peut-être rencontrées au lycée qui deviennent, 10 ans après vos clients. Sans mon réseau je n’en serais probablement pas là aujourd’hui »

Se fixer des objectifs toujours plus hauts

Afin de rester motivé et d’être capable de faire évoluer son entreprise, le jeune homme n’a pas hésité à prendre des risques. « Il ne faut pas avoir peur de se fixer des objectifs hauts. Toute la clé réside dans la planification des paliers mais surtout savoir se dépasser dans le but grandir. » Djordje a lui-même appliqué cette méthode. En effet, son premier objectif annuel a été réalisé plus vite qu’il ne l’avait prévu. C’est cette « niac » qui lui a donné l’envie de viser encore plus haut et de ne pas avoir peur de l’échec.

Garder les pieds sur terre

Il est facile de perdre facilement pied quand on commence à faire des centaines de milliers d’euros en seulement quelques mois. « Il faut savoir garder les pieds sur terre pour que tout ne s’arrête pas du jour au lendemain. Mon conseil est d’avoir sa famille et ses amis auprès de soi car ce sont eux le véritable pilier d’un entrepreneur. Il est aussi primordial de rester humble pour ne pas oublier d’où l’on vient. »

Réinvestir son profit

En quelques années grâce à son fonds d’investissement Djordje a pu générer du profit. Au lieu de dépenser le fruit de son travail dans des loisirs le jeune homme a choisi une vision sur le long terme. « J’ai fait le choix d’investir mon capital dans l’immobilier. C’est pour moi la décision la plus rentable car elle me permet de continuer à générer des revenus tout en étant propriétaire ». Grâce à ce choix, il a pu se construire un capital de plus d’un million d’euros en seulement 3 ans !

Aujourd’hui le jeune homme continu de faire grandir son fonds d’investissement. Son quotidien est rythmé par ses déplacements entre Londres, Miami et Genève et sa perpétuelle envie d’entreprendre dans de nouveaux projets.

L’assurance est-elle importante pour les petites entreprises ?

Il peut être difficile de savoir ce qui est nécessaire ou non au lancement d’une petite entreprise. Vous pouvez facilement dépensez beaucoup d’argent pour des choses dont vous n’avez pas besoin ou qui ne sont pas totalement pertinentes pour votre entreprise. L’une de ces choses, c’est l’assurance. Il existe de nombreuses offres qui semblent intéressantes, mais la moitié de ce qu’elles comportent ou de ce que vous allez payer ne vous est d’aucune utilité. 

Cependant, l’assurance n’est pas une question simple à négliger. Il est bon d’effectuer des recherches approfondies sur les polices, et il existe des plans très importants que vous devriez examiner si vous envisagez d’être propriétaire d’une petite entreprise. 

Quelle est réellement l’utilité de l’assurance pour une petite entreprise ? 

Tout d’abord, une bonne police d’assurance peut épargner à votre entreprise beaucoup d’argent et de tracas. Supposons, par exemple, que vous dirigez une petite entreprise à domicile et que l’ordinateur portable que vous utilisez pour travailler (et qui est couvert par l’assurance) soit éclaboussé de café dans un moment de maladresse. Dans ce cas, vous pouvez demander une indemnisation pour les dégâts matériels et obtenir réparation pour acheter un nouvel ordinateur portable ou au moins le faire réparer. 

Si vous êtes propriétaire d’un petit magasin qui dispose d’un bâtiment séparé où vous travaillez, vous pouvez demander une indemnisation pour tout dommage, tel que le vandalisme, les dommages provoqués par des catastrophes naturelles, telles que les inondations ou les incendies, ce qui peut réduire beaucoup de stress lorsqu’il s’agit de payer pour des dommages provoqués par quelque chose qui est hors de votre contrôle et qui peut potentiellement se produire à tout moment.

En outre, une assurance de protection des données peut protéger vos clients et vous apporter une crédibilité supplémentaire. L’assurance protection des données est un service qui permet de protéger les données de vos employés, de vos clients et de votre entreprise. Elle prévoit une indemnisation en cas de vol de données ou d’informations sensibles, ce qui peut réduire le stress si vous êtes confronté à une cyberattaque

La valeur de l’assurance commerciale

L’assurance commerciale peut également être cruciale. Il y en existe beaucoup parmi lesquelles vous pouvez choisir, pour répondre aux besoins spécifiques de votre entreprise, mais il peut être difficile de trouver la meilleure assurance commerciale prix.

Certaines peuvent être très chères et offrir beaucoup plus que ce dont vous avez besoin. Mais dans l’ensemble, l’assurance commerciale est généralement indispensable lorsque l’on est propriétaire d’une entreprise, quelle qu’elle soit, car elle peut vous sortir de quelques mauvais pas. Prenez le temps d’examiner attentivement les options qui s’offrent à vous et lisez les critiques des entreprises pour prendre une décision plus éclairée. Il peut être utile de noter tout ce que vous faites dans votre entreprise qui pourrait être menacé, pour vous aider à déterminer ce dont vous avez besoin.

En conclusion

Dans l’ensemble, choisir les bons plans d’assurance pour votre petite entreprise peut être compliqué et intimidant, mais cela peut aussi représenter une bonne économie pour l’entreprise et un bon plan de protection. Il peut vous aider à faire démarrer votre entreprise et constitue un excellent moyen de gagner la confiance des clients.

Cela évitera également à votre entreprise de devoir payer des frais d’assurance importants, alors que vous n’en avez peut-être pas besoin. L’assurance est essentielle à toute entreprise, qu’elle soit grande ou petite, et peut vous aider de bien des manières, en veillant à ce que votre entreprise ne sombre pas en raison de circonstances indépendantes de votre volonté.

Le Bitcoin et l’inflation en 2021

Depuis sa création, le Bitcoin se revendique comme une monnaie refuge. Dans le cas où l’économie s’écroule, le prix du Bitcoin est censé grimper grâce à son stock limité.

En 2020, l’épidémie de COVID-19 a mis cette théorie à l’épreuve. Ce fut une belle année pour le Bitcoin : sa fière allure a convaincu plus d’un sceptique. Retour sur les événements de 2020 : quel futur pour la mère des cryptomonnaies ? Quelle relation a-t-elle avec l’inflation de 2021 ? Découvrez-le ici, sur Bitcasino.

L’inflation du Bitcoin en 2021

Le stock de Bitcoins est fixé à une quantité maximale de 21 millions d’unités aujourd’hui. 18 millions d’entre eux ont déjà été minés. Quand ce nombre sera épuisé, aucun nouveau Bitcoin ne sera jamais miné. Cette subtilité offre un point commun entre le Bitcoin et l’or, en plus d’une couverture contre l’inflation.

Aucune banque centrale ne peut “fabriquer” de Bitcoin. A la place, les nouvelles unités sont assemblées grâce à un processus qu’on appelle le minage. Un mineur doit résoudre des problèmes mathématiques complexes avant de vérifier une transaction et l’ajouter à la blockchain pour la mettre à jour.

En échange de leur labeur, les mineurs reçoivent un bloc (d’une valeur de 6,25 BTC). Ce procédé permet de sécuriser le réseau Bitcoin et d’assurer une concordance entre la demande et la quantité de nouveaux Bitcoin assemblés.

Le Bitcoin réduit de moitié

Maintenant, que se passe-t-il quand la demande est trop élevée et que de plus en plus de Bitcoins entrent sur le marché ? Le Bitcoin est réduit de moitié. Tous les quatre ans ou à chaque paquet de 210 000 blocs ajoutés à la blockchain, la récompense que les mineurs reçoivent pour chaque bloc est divisée par deux. Cela permet de réduire la production de Bitcoins et tempère l’inflation de son prix.

La réduction de moitié est une précaution de déflation anticipée dans le code du Bitcoin. Avec moins de stock, le prix du Bitcoin est censé monter. Ceci s’est avéré vrai lors des deux dernières divisions de moitié, en 2012 et en 2016, au cours desquelles les prix ont été respectivement réduits à 25 BTC et 12,5 BTC.

Après chacune des divisions en deux, le prix a augmenté de plus de 200% en moins d’un an, avec un prix allant jusqu’à 2 526 USD en 2017.

La troisième division en deux a eu lieu en mai 2020. Son effet à long terme n’a pas tardé à se faire attendre. En moins d’un an, le Bitcoin a atteint un nouveau plus-haut historique d’une valeur de 61 000 USD le 13 mars. C’est presque 250 % plus haut que le dernier plus-haut de 2017, enregistré aux alentours de 20 000 USD.

Une couverture face à l’inflation

En considérant la rareté du Bitcoin et ses précautions de déflation, il apparaît qu’il sert plutôt d’actif où investir que de monnaies d’échange. La cryptomonnaie est pourtant considérée par beaucoup comme une sécurité contre l’inflation, car ses prix ne sont soumis à aucune régulation.

En prenant en compte tous ces paramètres, il semble normal qu’autant d’investisseurs se soient rués sur le Bitcoin pendant la pandémie de COVID-19 en 2020, tandis que l’activité économique mondiale a été freinée. 

Le gouvernement américain, la pandémie de COVID-19 et la crise économique

En réaction au crash économique dû au confinement national aux États-Unis, la Réserve Fédérale a lancé une politique monétaire visant à préserver des taux d’intérêt réduits et à imprimer plus de billets. Plus de 3 milliards de dollars américains ont été imprimés par la Réserve Fédérale Américaine au cours de l’année.

Tout ceci a stimulé l’économie. Garder des taux d’intérêt faibles encourage les individus à emprunter et à dépenser, ce qui a effectivement permis de relancer l’activité économique.

Néanmoins, une dévaluation de la monnaie a suivi l’augmentation du nombre de dollars américains en circulation. Les taux d’inflation devraient augmenter prochainement, dès que la demande commencera à croître. Une forte demande et un manque de réserve entraîne une hausse des prix et des taux d’inflation.

Les cryptomonnaies sont-elles des refuges à l’inflation ?

Selon la Réserve Fédérale Américaine, l’inflation est relative à l’augmentation du prix des biens et des services au cours du temps. La quantité d’argent en circulation joue aussi un rôle majeur dans l’augmentation de l’inflation.

Les cryptomonnaies n’ont pas ce problème d’inflation, car leur réserve est limitée. La plupart des cryptomonnaies ont une limite fixée et leur propre protocole pour ajouter de nouvelles unités sur le marché. Ainsi, leur prix ne peut qu’augmenter et leur réserve s’amenuiser, ce qui en fait une couverture face à l’inflation. Au contraire, la valeur des devises comme le dollar américain ne peuvent que baisser à mesure que la réserve s’accroît.

Tandis que le gouvernement fédéral américain continue d’imprimer de l’argent et de garder des taux d’intérêt faibles, l’USD subit une dévaluation et son taux d’inflation ne peut qu’augmenter. La croissance des taux d’inflation est prévisible : afin de se prémunir face à la crise à venir, beaucoup d’investisseurs cherchent des alternatives comme les cryptomonnaies pour subsister face à l’inflation.

Est-ce que les taux d’inflation augmentent ?

La Réserve Fédérale a annoncé que le taux d’inflation a augmenté de 1,5 % en 2020, ce qui est bien plus bas que la prévision de 2 %. Cela signifie que, même avec des taux d’intérêts bas, la population n’emprunte ni ne consomme autant que prévu. A la place, l’argent s’accumule. En fait, les prix et les taux d’inflation n’ont aucune raison d’augmenter s’il n’y a pas de forte demande.

Pourtant, la stagnation des taux d’inflation ne freine pas les investisseurs dans leurs placements en cryptomonnaie. C’est parce que le Bitcoin sert toujours de refuge, de prévention face à une augmentation de l’inflation à venir. Il est toujours prévu que les taux d’inflation augmentent : leur stagnation actuelle ne durera pas une éternité.

Les taux d’inflation devraient croître quand la pandémie s’estompera et que la population deviendra plus active, relançant l’activité économique grâce à la consommation de biens et services.

Qu’attendre du Bitcoin et de l’inflation en 2021

Le monde progresse en 2021 : les politiques monétaires et l’activité des consommateurs détermineront l’évolution des taux d’intérêt. Avec une relance de l’activité économique, la demande risque d’augmenter en même temps que les prix. Alors, de plus en plus d’investisseurs se tourneront vers le Bitcoin comme solution de dernière minute, ce qui devrait faire exploser son prix.

Si le prix du Bitcoin est sur le point d’exploser, ce pourrait être intelligent d’investir dans quelques cryptomonnaies, et il n’y a pas de meilleur endroit pour le faire qu’ici, sur Bitcasino. Jouez à des jeux de casino avec des Bitcoins, et profitez d’une expérience de jeu plus divertissante, juste et rapide qu’aucune autre !

Source Link

Le transfert du siège social pour les startups

En principe, le choix de l’adresse du siège social est libre. Ainsi, il en est de même en ce qui concerne la modification ou le transfert de celle-ci. En effet, toute société, quel que soit son régime juridique, peut librement modifier l’adresse de son siège social. De nombreuses circonstances peuvent motiver l’associé unique de la SASU à procéder au changement de son adresse. La cause du déménagement importe peu, le dirigeant doit réaliser son transfert suivant les conditions exigées par les dispositions légales. En l’occurrence, le dirigeant est tenu de respecter les conditions liées à la réalisation du transfert et d’accomplir toutes les formalités administratives relatives à cette opération. Enfin, il est judicieux d’insérer dans ce guide les détails concernant les conséquences du transfert, d’une part, et les coûts qui pourront engendrer la procédure, d’autre part.

Les conditions de réalisation du transfert du siège social

Pour rappel, le siège social est le lieu où se trouve la direction effective de la SASU. La détermination de l’adresse du siège social est capitale dans la réalisation des démarches relatives à l’immatriculation de la société. En effet, à défaut de siège social, la demande d’immatriculation de peut aboutir. La domiciliation de la société est régie par le principe selon lequel : le siège social doit être réel. La réalité du siège social correspond à la réalisation des formalités. Le changement du siège social emprunte également le principe relatif à sa détermination initiale. Ainsi, le transfert doit être réel. Ce caractère réel du transfert implique également l’accomplissement des formalités à défaut desquelles la modification de l’adresse est réputé fictive. Les détails sur les démarches administratives seront abordés ultérieurement.

Où peut-on transférer le siège social de la SASU ?

Le transfert du siège social prouve que l’entrepreneuriat n’est pas limité dans une zone géographique déterminée. En effet, l’associé unique peut transférer la SASU :

– En France, dans une ville ou département ne relevant pas du même tribunal de commerce ;

– Vers un pays étranger, hors de l’Union européenne : les modalités de transfert dépendent de la loi applicable dans l’État d’accueil. La loi peut prévoir soit la transformation de la société française transférée, soit la dissolution de celle-ci.

– Vers un Etat au sein de l’Union européenne.

Les formalités relatives au transfert du siège social de la SASU

Comme il a été abordé précédemment, l’accomplissement des démarches présume la réalité du transfert du siège social. Toutefois, d’un autre côté, le siège social étant une mention obligatoire dans les statuts, son changement requiert l’accomplissement des formalités de modification statutaire. Pour ce faire, il faut prendre en compte les étapes suivantes :

– Décider du changement du siège social ;

– Mettre à jour les statuts et autres documents ;

– Publier la modification dans un journal d’annonces légales ;

– Déclarer le transfert au CFE.

• Décider du changement du siège social

Dans la société par actions simplifiée (SASU), la décision de transférer le siège social est prise par l’associé unique. Cette décision doit être constatée par un procès-verbal, le cas échéant électronique. Ce document servira de pièce à joindre dans la déclaration de transfert et le point de départ pour le calcul des délais.

• Procéder à la mise à jour des statuts et autres documents

À l’occasion du transfert de siège social, les statuts ainsi que les documents officiels de la SASU doivent tenir en compte les modifications apportées et être actualisés. Les statuts mis à jour sont classés en annexe au registre du commerce et des sociétés (RCS). En outre, doivent être modifiées les informations dans les documents officiels. Ces derniers sont essentiellement : les supports de communication ainsi que les documents comptables (factures, bon de commande, etc.).

• Publier le transfert dans un journal d’annonces légales

Dans le délai d’un mois à compter de la décision, à savoir le procès-verbal, l’associé unique doit procéder à la publication d’un avis de modification dans un journal habilité à publier une annonce légale. En ce qui concerne le nombre d’avis à publier, il faut prendre en compte deux situations : – Un avis doit être inséré au journal d’annonce légale du lieu du siège social s’il n’y a pas de changement de ressort du tribunal de commerce. – Dans le cas où le ressort est différent, il faut publier deux avis de modification : l’un dans le journal d’annonces légales de l’ancien siège et l’autre dans le journal de la nouvelle adresse.

• Déclarer le transfert de la SASU au CFE

L’inscription modificative est à déposer au CFE dont dépend la SASU. La transmission du dossier au registre du commerce et des sociétés est laissée à la diligence du CFE. Le dossier doit comprendre les pièces suivantes :

– Une demande d’inscription modificative, le formulaire M2 dûment complété et signé ;

– Un exemplaire des statuts mis à jour daté ;

– Un exemplaire du PV constatant la décision relative au transfert du siège ;

– Attestation de parution dans un journal habilité à diffuser des annonces légales ;

– Un justificatif de jouissance des locaux.

Il est à souligner que si la SASU exerce une activité règlementée, elle doit joindre au dossier d’inscription modificative le diplôme, l’autorisation ou agrément. Les conséquences du transfert du siège social de la SASU Le transfert du siège social a des conséquences sur divers point. En premier lieu, le changement du siège social correspond à la modification de la compétence territoriale des administrations et du tribunal de commerce. Le transfert peut changer la nationalité de la SASU. En second lieu, du point de vue fiscal, la SASU est soumise au taux de cotisation foncière des entreprises du nouveau lieu d’implantation. Enfin, la SASU se voit attribuer un nouveau numéro SIRET par l’INSEE. Les coûts relatifs au transfert du siège social de la SASU L’opération relative au changement engendre divers frais. En premier lieu, les frais d’annonces légales. Le montant de ces derniers dépend du département concerné. En second lieu, les frais de greffe. Le coût est différent selon que la nouvelle adresse se trouve dans le même département que l’ancienne ou pas. Enfin, les frais au niveau du CFE.

L’importance des Avantages Sociaux dans les startups

Le monde des startups a révolutionné le monde du travail en général, et celui des relations employeurs / employés en particulier. Les avantages sociaux proposés aux jeunes recrues occupent désormais tous les esprits, de part son importance tant quantitatif que qualitatif.

Une part significative du revenu des employés de startups

De plus en plus de startups souhaitant recruter de jeunes pépites prometteuses (surtout dans les domaines tech et digital) proposent des avantages sociaux très attractifs. Et cela à pris de telles proportions, que cela se quantifie désormais à auteur d’environ 30% du salaire annuel. Cela peut surprendre, mais si l’on considère les montants impliqués (assurance santé fournise, éparge retraite et salariale, parking payé, accès à une salle de sport, et bien d’autres), on se rend compte que la somme augmente rapidement, pour devenir une part intégrante de la négociation en cas d’embauche.

Ainsi, les avantages sociaux ou “benefits” deviennent des points de plus en plus mis en avant lors de processus de recrutement, et une part grandissante des négocations en cas d’embauches.

Une variété de prestations pas toujours égales en terme de qualité

Les avantages sociaux, surtout dans le secteur des startups regroupent de nombreux conceptes bien différents. Aux classiques mutuelle santé, plan d’épargne retraite et plan d’épargne salariale, peuvent s’ajouter de nombreux autres avantages, tels que par exemple le télétravail autorisé certains jours de la semaine, une flexibilité dans les horaires de travail, un accès à une salle de gym, un service de livraison de repas, de fruits ou de snacks, voir même une table de ping pong ou un jeu video dans les locaux, etc. L’univers des startups (surtout aux US) regorge d’histoires concernant la sur-enchère sur les avantages sociaux concédés aux premiers employés pour les convaincre à intégrer une jeune pousse prometteuse. Cela ne doit néanmoins pas prendre des mesures inconsidérées, le plus important restant le travail en lui même, les possibilités d’évolutions et le salaire.  

Un acquis à défendre lorsque la startup grossit

Bien souvent, le developpement d’une startup passe par plusieurs rondes d’investissements dans le but d’accélérer la croissance de celle-ci et de poursuivre son développment à l’internationnal. Dans ce cas, l’équipe a tendance à augmenter fortement et rapidement, parfois au détriment des avantages sociaux acquis par les premiers employés. Il conviendra donc d’être vigilant (autant de la part des premiers employés que de la part des entrepreneurs eux-même) à bien respecter les engagements sur le sujet. Au risque sinon de se voir confronter à une vague de protestations, ou pire, à une diminution de la motivation et de l’implication de vos principaux cadres (qui doivent rester vos principaux ambassadeurs et supporteurs).

Alors, malgré votre croissance, pensez à garder à l’esprit le bien-être et le bonheur de vos employés, ils vous le rendront grandement ! Des employés heureux et recompensés seront votre meilleur carte de visite ! Et pour toujours plus d’infos sur les startups et de conseils pour les entrepreneurs, rendez vous sur notre site Entrepreneurs Tips – Startup 365

Voici pourquoi l’externalisation de vos processus opérationnels transformera le succès de votre startup

Vous serez confronté à d’innombrables défis lorsque vous créerez une entreprise, mais l’un des plus importants défis cachés, c’est l’énorme effort administratif qu’il faut déployer pour maintenir une petite entreprise à flot. Ces processus opérationnels quotidiens, tels que l’identification de la source de vos données sensibles, l’organisation des dépenses de l’entreprise et la création d’un service clientèle efficace, sont tous des tâches difficiles (mais nécessaires) souvent négligées par les entrepreneurs au démarrage.

Bien que ces tâches administratives ne soient pas aussi passionnantes que la création de produits innovants, le marketing auprès de nouveaux clients ou l’embauche de collaborateurs talentueux, elles peuvent être décisives pour la réussite ou l’échec de votre start-up.

En effet, de mauvais processus opérationnels peuvent entraver massivement l’efficacité et la productivité de votre start-up et, potentiellement, priver l’entreprise d’argent.

Il existe cependant une solution à ce problème. 

En confiant ces tâches à des spécialistes, vous pouvez réduire les coûts et recentrer vos efforts sur ce qui est le plus important : la réussite de votre start-up.

Voici pourquoi l’externalisation de vos processus opérationnels transformera le succès de votre start-up :

Les voyages d’affaires ne doivent pas nécessairement être longs et coûteux

L’une des tâches administratives les plus coûteuses et les plus longues auxquelles votre entreprise sera confrontée est l’organisation des voyages d’affaires. Si vous ou vos employés devez vous rendre à l’étranger pour des réunions, des conférences ou des négociations, vous devrez tout gérer, des visas aux correspondances et aux factures d’hôtel. 

Cela peut mettre une pression énorme sur une petite entreprise, car vous n’avez tout simplement pas la vaste équipe administrative en place pour gérer une organisation à une telle échelle. 

Une solution consiste à utiliser un service de gestion d’entreprise comme Amex global business travel, qui vous permet de confier la responsabilité de la paperasserie et de la gestion à une équipe adaptée pour s’en occuper. Cela permet également de protéger votre équipe, car ces services sont disponibles 24 heures sur 24. Ainsi, si un membre de l’équipe a un problème au milieu de la nuit alors qu’il est à l’étranger, il n’est pas nécessaire de vous réveiller.

Utilisez un logiciel basé sur le cloud pour sécuriser vos données et les rendre facilement accessibles

Un autre problème majeur auquel vous serez confronté en tant que start-up, est de savoir où stocker les données sensibles de votre entreprise. Qu’il s’agisse de vos données privées et de celles de vos employés ou de projets professionnels auxquels vous devez tous avoir accès, le fait d’avoir à créer un réseau local pour les stocker (voire les stocker physiquement) peut rapidement augmenter les coûts et les risques, tout en réduisant la productivité.

Pour résoudre ce problème, vous pourriez utiliser un logiciel basé sur le cloud qui héberge vos données dans un réseau externe auquel vous et votre équipe pouvez accéder sur n’importe quel appareil, partout dans le monde.

Cela signifie que tous vos projets et toutes vos informations se situent au même endroit, ce qui est idéal pour le travail d’équipe et réduit la nécessité de vous préoccuper de la cybersécurité et d’être personnellement responsable de vos données au quotidien.

Utiliser les chatbots et les e-mails de réponse automatique

L’externalisation peut également aider votre entreprise en matière de service à la clientèle. Bien que cela puisse sembler contre-intuitif, le recours à des services externes pour créer des processus efficaces du service client vous permettra d’économiser le temps et l’argent nécessaires pour engager du personnel spécialisé, le former et lui faire confiance pour faire du bon travail. 

Vous pourriez utiliser un chatbot sur votre site, permettant aux clients de lui poser des questions et de recevoir des réponses décidées à l’avance. L’avantage des chatbots est qu’ils sont peu onéreux et fonctionnent 24 heures sur 24, ce qui signifie que vous pouvez mieux répondre aux besoins du client. 

Vous pourriez également envisager de mettre en place des courriers électroniques standard à réponse automatique, qui aident les clients à résoudre les problèmes courants, sans que vous ayez besoin d’être directement impliqué.