Faire grandir son business : les conseils de Djordje Novakovic

Faire grandir son business : les conseils de Djordje Novakovic

Fraichement sorti de son master en management des risques financiers à Londes, Djordje se lance dans l’entreprenariat. Il monte avec succès son fonds d’investissement et ne cesse de développer son activité.

Savoir comprendre et exploiter son environnement

Selon le jeune homme avoir un œil critique sur son environnement est la clé. Pour cela une seule solution : rester informé, s’intéresser aux nouvelles tendances et observer tous les jours les changements pour pouvoir saisir les opportunités. « J’ai vite compris qu’aujourd’hui le monde de la finance bouge très vite, si je veux rester à la page il faut absolument que je sois connecté tous les jours pour pouvoir agir en cas de changements. »

Faire prospérer son activité

Une fois le cap du lancement du projet lancé Djordje a dû se développer et trouver ses premiers clients. Il a su tirer profit de ses relations dans sa ville natale de Genève et a pu, au fil des années les fidéliser et travailler au quotidien avec eux. « Il est très important de faire appel à son réseau ! Ce sont ces personnes que vous avez peut-être rencontrées au lycée qui deviennent, 10 ans après vos clients. Sans mon réseau je n’en serais probablement pas là aujourd’hui »

Se fixer des objectifs toujours plus hauts

Afin de rester motivé et d’être capable de faire évoluer son entreprise, le jeune homme n’a pas hésité à prendre des risques. « Il ne faut pas avoir peur de se fixer des objectifs hauts. Toute la clé réside dans la planification des paliers mais surtout savoir se dépasser dans le but grandir. » Djordje a lui-même appliqué cette méthode. En effet, son premier objectif annuel a été réalisé plus vite qu’il ne l’avait prévu. C’est cette « niac » qui lui a donné l’envie de viser encore plus haut et de ne pas avoir peur de l’échec.

Garder les pieds sur terre

Il est facile de perdre facilement pied quand on commence à faire des centaines de milliers d’euros en seulement quelques mois. « Il faut savoir garder les pieds sur terre pour que tout ne s’arrête pas du jour au lendemain. Mon conseil est d’avoir sa famille et ses amis auprès de soi car ce sont eux le véritable pilier d’un entrepreneur. Il est aussi primordial de rester humble pour ne pas oublier d’où l’on vient. »

Réinvestir son profit

En quelques années grâce à son fonds d’investissement Djordje a pu générer du profit. Au lieu de dépenser le fruit de son travail dans des loisirs le jeune homme a choisi une vision sur le long terme. « J’ai fait le choix d’investir mon capital dans l’immobilier. C’est pour moi la décision la plus rentable car elle me permet de continuer à générer des revenus tout en étant propriétaire ». Grâce à ce choix, il a pu se construire un capital de plus d’un million d’euros en seulement 3 ans !

Aujourd’hui le jeune homme continu de faire grandir son fonds d’investissement. Son quotidien est rythmé par ses déplacements entre Londres, Miami et Genève et sa perpétuelle envie d’entreprendre dans de nouveaux projets.

L’assurance est-elle importante pour les petites entreprises ?

Il peut être difficile de savoir ce qui est nécessaire ou non au lancement d’une petite entreprise. Vous pouvez facilement dépensez beaucoup d’argent pour des choses dont vous n’avez pas besoin ou qui ne sont pas totalement pertinentes pour votre entreprise. L’une de ces choses, c’est l’assurance. Il existe de nombreuses offres qui semblent intéressantes, mais la moitié de ce qu’elles comportent ou de ce que vous allez payer ne vous est d’aucune utilité. 

Cependant, l’assurance n’est pas une question simple à négliger. Il est bon d’effectuer des recherches approfondies sur les polices, et il existe des plans très importants que vous devriez examiner si vous envisagez d’être propriétaire d’une petite entreprise. 

Quelle est réellement l’utilité de l’assurance pour une petite entreprise ? 

Tout d’abord, une bonne police d’assurance peut épargner à votre entreprise beaucoup d’argent et de tracas. Supposons, par exemple, que vous dirigez une petite entreprise à domicile et que l’ordinateur portable que vous utilisez pour travailler (et qui est couvert par l’assurance) soit éclaboussé de café dans un moment de maladresse. Dans ce cas, vous pouvez demander une indemnisation pour les dégâts matériels et obtenir réparation pour acheter un nouvel ordinateur portable ou au moins le faire réparer. 

Si vous êtes propriétaire d’un petit magasin qui dispose d’un bâtiment séparé où vous travaillez, vous pouvez demander une indemnisation pour tout dommage, tel que le vandalisme, les dommages provoqués par des catastrophes naturelles, telles que les inondations ou les incendies, ce qui peut réduire beaucoup de stress lorsqu’il s’agit de payer pour des dommages provoqués par quelque chose qui est hors de votre contrôle et qui peut potentiellement se produire à tout moment.

En outre, une assurance de protection des données peut protéger vos clients et vous apporter une crédibilité supplémentaire. L’assurance protection des données est un service qui permet de protéger les données de vos employés, de vos clients et de votre entreprise. Elle prévoit une indemnisation en cas de vol de données ou d’informations sensibles, ce qui peut réduire le stress si vous êtes confronté à une cyberattaque

La valeur de l’assurance commerciale

L’assurance commerciale peut également être cruciale. Il y en existe beaucoup parmi lesquelles vous pouvez choisir, pour répondre aux besoins spécifiques de votre entreprise, mais il peut être difficile de trouver la meilleure assurance commerciale prix.

Certaines peuvent être très chères et offrir beaucoup plus que ce dont vous avez besoin. Mais dans l’ensemble, l’assurance commerciale est généralement indispensable lorsque l’on est propriétaire d’une entreprise, quelle qu’elle soit, car elle peut vous sortir de quelques mauvais pas. Prenez le temps d’examiner attentivement les options qui s’offrent à vous et lisez les critiques des entreprises pour prendre une décision plus éclairée. Il peut être utile de noter tout ce que vous faites dans votre entreprise qui pourrait être menacé, pour vous aider à déterminer ce dont vous avez besoin.

En conclusion

Dans l’ensemble, choisir les bons plans d’assurance pour votre petite entreprise peut être compliqué et intimidant, mais cela peut aussi représenter une bonne économie pour l’entreprise et un bon plan de protection. Il peut vous aider à faire démarrer votre entreprise et constitue un excellent moyen de gagner la confiance des clients.

Cela évitera également à votre entreprise de devoir payer des frais d’assurance importants, alors que vous n’en avez peut-être pas besoin. L’assurance est essentielle à toute entreprise, qu’elle soit grande ou petite, et peut vous aider de bien des manières, en veillant à ce que votre entreprise ne sombre pas en raison de circonstances indépendantes de votre volonté.

Le Bitcoin et l’inflation en 2021

Depuis sa création, le Bitcoin se revendique comme une monnaie refuge. Dans le cas où l’économie s’écroule, le prix du Bitcoin est censé grimper grâce à son stock limité.

En 2020, l’épidémie de COVID-19 a mis cette théorie à l’épreuve. Ce fut une belle année pour le Bitcoin : sa fière allure a convaincu plus d’un sceptique. Retour sur les événements de 2020 : quel futur pour la mère des cryptomonnaies ? Quelle relation a-t-elle avec l’inflation de 2021 ? Découvrez-le ici, sur Bitcasino.

L’inflation du Bitcoin en 2021

Le stock de Bitcoins est fixé à une quantité maximale de 21 millions d’unités aujourd’hui. 18 millions d’entre eux ont déjà été minés. Quand ce nombre sera épuisé, aucun nouveau Bitcoin ne sera jamais miné. Cette subtilité offre un point commun entre le Bitcoin et l’or, en plus d’une couverture contre l’inflation.

Aucune banque centrale ne peut “fabriquer” de Bitcoin. A la place, les nouvelles unités sont assemblées grâce à un processus qu’on appelle le minage. Un mineur doit résoudre des problèmes mathématiques complexes avant de vérifier une transaction et l’ajouter à la blockchain pour la mettre à jour.

En échange de leur labeur, les mineurs reçoivent un bloc (d’une valeur de 6,25 BTC). Ce procédé permet de sécuriser le réseau Bitcoin et d’assurer une concordance entre la demande et la quantité de nouveaux Bitcoin assemblés.

Le Bitcoin réduit de moitié

Maintenant, que se passe-t-il quand la demande est trop élevée et que de plus en plus de Bitcoins entrent sur le marché ? Le Bitcoin est réduit de moitié. Tous les quatre ans ou à chaque paquet de 210 000 blocs ajoutés à la blockchain, la récompense que les mineurs reçoivent pour chaque bloc est divisée par deux. Cela permet de réduire la production de Bitcoins et tempère l’inflation de son prix.

La réduction de moitié est une précaution de déflation anticipée dans le code du Bitcoin. Avec moins de stock, le prix du Bitcoin est censé monter. Ceci s’est avéré vrai lors des deux dernières divisions de moitié, en 2012 et en 2016, au cours desquelles les prix ont été respectivement réduits à 25 BTC et 12,5 BTC.

Après chacune des divisions en deux, le prix a augmenté de plus de 200% en moins d’un an, avec un prix allant jusqu’à 2 526 USD en 2017.

La troisième division en deux a eu lieu en mai 2020. Son effet à long terme n’a pas tardé à se faire attendre. En moins d’un an, le Bitcoin a atteint un nouveau plus-haut historique d’une valeur de 61 000 USD le 13 mars. C’est presque 250 % plus haut que le dernier plus-haut de 2017, enregistré aux alentours de 20 000 USD.

Une couverture face à l’inflation

En considérant la rareté du Bitcoin et ses précautions de déflation, il apparaît qu’il sert plutôt d’actif où investir que de monnaies d’échange. La cryptomonnaie est pourtant considérée par beaucoup comme une sécurité contre l’inflation, car ses prix ne sont soumis à aucune régulation.

En prenant en compte tous ces paramètres, il semble normal qu’autant d’investisseurs se soient rués sur le Bitcoin pendant la pandémie de COVID-19 en 2020, tandis que l’activité économique mondiale a été freinée. 

Le gouvernement américain, la pandémie de COVID-19 et la crise économique

En réaction au crash économique dû au confinement national aux États-Unis, la Réserve Fédérale a lancé une politique monétaire visant à préserver des taux d’intérêt réduits et à imprimer plus de billets. Plus de 3 milliards de dollars américains ont été imprimés par la Réserve Fédérale Américaine au cours de l’année.

Tout ceci a stimulé l’économie. Garder des taux d’intérêt faibles encourage les individus à emprunter et à dépenser, ce qui a effectivement permis de relancer l’activité économique.

Néanmoins, une dévaluation de la monnaie a suivi l’augmentation du nombre de dollars américains en circulation. Les taux d’inflation devraient augmenter prochainement, dès que la demande commencera à croître. Une forte demande et un manque de réserve entraîne une hausse des prix et des taux d’inflation.

Les cryptomonnaies sont-elles des refuges à l’inflation ?

Selon la Réserve Fédérale Américaine, l’inflation est relative à l’augmentation du prix des biens et des services au cours du temps. La quantité d’argent en circulation joue aussi un rôle majeur dans l’augmentation de l’inflation.

Les cryptomonnaies n’ont pas ce problème d’inflation, car leur réserve est limitée. La plupart des cryptomonnaies ont une limite fixée et leur propre protocole pour ajouter de nouvelles unités sur le marché. Ainsi, leur prix ne peut qu’augmenter et leur réserve s’amenuiser, ce qui en fait une couverture face à l’inflation. Au contraire, la valeur des devises comme le dollar américain ne peuvent que baisser à mesure que la réserve s’accroît.

Tandis que le gouvernement fédéral américain continue d’imprimer de l’argent et de garder des taux d’intérêt faibles, l’USD subit une dévaluation et son taux d’inflation ne peut qu’augmenter. La croissance des taux d’inflation est prévisible : afin de se prémunir face à la crise à venir, beaucoup d’investisseurs cherchent des alternatives comme les cryptomonnaies pour subsister face à l’inflation.

Est-ce que les taux d’inflation augmentent ?

La Réserve Fédérale a annoncé que le taux d’inflation a augmenté de 1,5 % en 2020, ce qui est bien plus bas que la prévision de 2 %. Cela signifie que, même avec des taux d’intérêts bas, la population n’emprunte ni ne consomme autant que prévu. A la place, l’argent s’accumule. En fait, les prix et les taux d’inflation n’ont aucune raison d’augmenter s’il n’y a pas de forte demande.

Pourtant, la stagnation des taux d’inflation ne freine pas les investisseurs dans leurs placements en cryptomonnaie. C’est parce que le Bitcoin sert toujours de refuge, de prévention face à une augmentation de l’inflation à venir. Il est toujours prévu que les taux d’inflation augmentent : leur stagnation actuelle ne durera pas une éternité.

Les taux d’inflation devraient croître quand la pandémie s’estompera et que la population deviendra plus active, relançant l’activité économique grâce à la consommation de biens et services.

Qu’attendre du Bitcoin et de l’inflation en 2021

Le monde progresse en 2021 : les politiques monétaires et l’activité des consommateurs détermineront l’évolution des taux d’intérêt. Avec une relance de l’activité économique, la demande risque d’augmenter en même temps que les prix. Alors, de plus en plus d’investisseurs se tourneront vers le Bitcoin comme solution de dernière minute, ce qui devrait faire exploser son prix.

Si le prix du Bitcoin est sur le point d’exploser, ce pourrait être intelligent d’investir dans quelques cryptomonnaies, et il n’y a pas de meilleur endroit pour le faire qu’ici, sur Bitcasino. Jouez à des jeux de casino avec des Bitcoins, et profitez d’une expérience de jeu plus divertissante, juste et rapide qu’aucune autre !

Source Link

Le transfert du siège social pour les startups

En principe, le choix de l’adresse du siège social est libre. Ainsi, il en est de même en ce qui concerne la modification ou le transfert de celle-ci. En effet, toute société, quel que soit son régime juridique, peut librement modifier l’adresse de son siège social. De nombreuses circonstances peuvent motiver l’associé unique de la SASU à procéder au changement de son adresse. La cause du déménagement importe peu, le dirigeant doit réaliser son transfert suivant les conditions exigées par les dispositions légales. En l’occurrence, le dirigeant est tenu de respecter les conditions liées à la réalisation du transfert et d’accomplir toutes les formalités administratives relatives à cette opération. Enfin, il est judicieux d’insérer dans ce guide les détails concernant les conséquences du transfert, d’une part, et les coûts qui pourront engendrer la procédure, d’autre part.

Les conditions de réalisation du transfert du siège social

Pour rappel, le siège social est le lieu où se trouve la direction effective de la SASU. La détermination de l’adresse du siège social est capitale dans la réalisation des démarches relatives à l’immatriculation de la société. En effet, à défaut de siège social, la demande d’immatriculation de peut aboutir. La domiciliation de la société est régie par le principe selon lequel : le siège social doit être réel. La réalité du siège social correspond à la réalisation des formalités. Le changement du siège social emprunte également le principe relatif à sa détermination initiale. Ainsi, le transfert doit être réel. Ce caractère réel du transfert implique également l’accomplissement des formalités à défaut desquelles la modification de l’adresse est réputé fictive. Les détails sur les démarches administratives seront abordés ultérieurement.

Où peut-on transférer le siège social de la SASU ?

Le transfert du siège social prouve que l’entrepreneuriat n’est pas limité dans une zone géographique déterminée. En effet, l’associé unique peut transférer la SASU :

– En France, dans une ville ou département ne relevant pas du même tribunal de commerce ;

– Vers un pays étranger, hors de l’Union européenne : les modalités de transfert dépendent de la loi applicable dans l’État d’accueil. La loi peut prévoir soit la transformation de la société française transférée, soit la dissolution de celle-ci.

– Vers un Etat au sein de l’Union européenne.

Les formalités relatives au transfert du siège social de la SASU

Comme il a été abordé précédemment, l’accomplissement des démarches présume la réalité du transfert du siège social. Toutefois, d’un autre côté, le siège social étant une mention obligatoire dans les statuts, son changement requiert l’accomplissement des formalités de modification statutaire. Pour ce faire, il faut prendre en compte les étapes suivantes :

– Décider du changement du siège social ;

– Mettre à jour les statuts et autres documents ;

– Publier la modification dans un journal d’annonces légales ;

– Déclarer le transfert au CFE.

• Décider du changement du siège social

Dans la société par actions simplifiée (SASU), la décision de transférer le siège social est prise par l’associé unique. Cette décision doit être constatée par un procès-verbal, le cas échéant électronique. Ce document servira de pièce à joindre dans la déclaration de transfert et le point de départ pour le calcul des délais.

• Procéder à la mise à jour des statuts et autres documents

À l’occasion du transfert de siège social, les statuts ainsi que les documents officiels de la SASU doivent tenir en compte les modifications apportées et être actualisés. Les statuts mis à jour sont classés en annexe au registre du commerce et des sociétés (RCS). En outre, doivent être modifiées les informations dans les documents officiels. Ces derniers sont essentiellement : les supports de communication ainsi que les documents comptables (factures, bon de commande, etc.).

• Publier le transfert dans un journal d’annonces légales

Dans le délai d’un mois à compter de la décision, à savoir le procès-verbal, l’associé unique doit procéder à la publication d’un avis de modification dans un journal habilité à publier une annonce légale. En ce qui concerne le nombre d’avis à publier, il faut prendre en compte deux situations : – Un avis doit être inséré au journal d’annonce légale du lieu du siège social s’il n’y a pas de changement de ressort du tribunal de commerce. – Dans le cas où le ressort est différent, il faut publier deux avis de modification : l’un dans le journal d’annonces légales de l’ancien siège et l’autre dans le journal de la nouvelle adresse.

• Déclarer le transfert de la SASU au CFE

L’inscription modificative est à déposer au CFE dont dépend la SASU. La transmission du dossier au registre du commerce et des sociétés est laissée à la diligence du CFE. Le dossier doit comprendre les pièces suivantes :

– Une demande d’inscription modificative, le formulaire M2 dûment complété et signé ;

– Un exemplaire des statuts mis à jour daté ;

– Un exemplaire du PV constatant la décision relative au transfert du siège ;

– Attestation de parution dans un journal habilité à diffuser des annonces légales ;

– Un justificatif de jouissance des locaux.

Il est à souligner que si la SASU exerce une activité règlementée, elle doit joindre au dossier d’inscription modificative le diplôme, l’autorisation ou agrément. Les conséquences du transfert du siège social de la SASU Le transfert du siège social a des conséquences sur divers point. En premier lieu, le changement du siège social correspond à la modification de la compétence territoriale des administrations et du tribunal de commerce. Le transfert peut changer la nationalité de la SASU. En second lieu, du point de vue fiscal, la SASU est soumise au taux de cotisation foncière des entreprises du nouveau lieu d’implantation. Enfin, la SASU se voit attribuer un nouveau numéro SIRET par l’INSEE. Les coûts relatifs au transfert du siège social de la SASU L’opération relative au changement engendre divers frais. En premier lieu, les frais d’annonces légales. Le montant de ces derniers dépend du département concerné. En second lieu, les frais de greffe. Le coût est différent selon que la nouvelle adresse se trouve dans le même département que l’ancienne ou pas. Enfin, les frais au niveau du CFE.

Elys Game Technology devient la première société de technologie à double cotation du NASDAQ à la Bourse NEO

Elys Game Technology devient la première société de technologie à double cotation du NASDAQ à la Bourse NEO




Elys Game Technology devient la première société de technologie à double cotation du NASDAQ à la Bourse NEO

TORONTO ET NEW YORK–(BUSINESS WIRE)–Elys Game Technology, Corp. (« Elys » ou la « Société ») (Nasdaq :ELYS) (NEO :ELYS), une société de technologie de jeux interactifs et de paris sportifs, a annoncé aujourd’hui qu’elle a commencé à négocier à la Bourse NEO sous le symbole « ELYS ».

Déjà cotée au NASDAQ Capital Market depuis le 27 décembre 2019, et également négociée sous le symbole « ELYS », le lancement d’aujourd’hui marque la première double cotation d’une société de technologie cotée au NASDAQ Capital Market à la Bourse NEO.

Avec une capitalisation boursière d’environ 109,6 millions de dollars, Elys a publié ses résultats financiers du troisième trimestre, qui s’est terminé le 30 septembre 2020, affichant un bond de 43,6 % de ses revenus année après année, grâce à une croissance constante de son chiffre d’affaires dans le domaine des jeux en ligne. La société a également dépassé son objectif d’atteindre 100 000 comptes de jeux en ligne avant la fin de l’année 2020, ce qui témoigne des bonnes performances de ses canaux en ligne et mobiles.

« Notre inscription à la Bourse NEO est une étape importante à de nombreux niveaux pour Elys, notamment parce que nous nous appuyons sur notre stratégie initiale de mise sur le marché américain en pleine croissance, et que nous développons notre présence sur le marché canadien », a déclaré Michele Ciavarella, PDG d’Elys. « La législation récemment proposée au Canada légaliserait les paris sportifs sur des événements uniques, et devrait augmenter les 80 milliards de dollars canadiens misés sur les sports chaque année au Canada. Nous croyons que nous sommes extrêmement bien placés pour capitaliser sur ce marché en croissance et nous pensons que cette inscription nous donnera une plus grande exposition parmi les investisseurs canadiens pendant que nous travaillons à la mise en œuvre de notre stratégie dans toute l’Amérique du Nord ».

La Bourse NEO accueille plus de 100 sociétés et FNB cotés, et facilite constamment plus de 13 pourcent du volume des échanges sur les marchés financiers canadiens. Cliquez ici pour obtenir une vue complète de tous les titres cotés à la Bourse NEO.

Les investisseurs au Canada peuvent négocier des actions de NEO :ELYS par l’intermédiaire de leurs canaux d’investissement habituels, notamment les plateformes de courtage à escompte et les courtiers de plein exercice.

À propos d’Elys Game Technology, Corp.

Elys Game Technology, Corp. est une société mondiale de technologie de jeu B2B présente dans plusieurs pays dans le monde, avec des opérations de jeu B2C en ligne et terrestres en Italie. En Italie, Elys propose à ses clients une gamme complète de produits et de services de jeux de loisirs, tels que les paris sportifs, les sports en ligne, les sports virtuels, les casinos en ligne, le poker, le loto, les jeux interactifs et les machines à sous. La solution de pari innovante de la Société dessert les exploitants en ligne, un casino en ligne france fiable 2021 , les établissements de paris au détail et les réseaux de distribution de franchises.

La Société s’est conformée aux exigences réglementaires relatives aux produits pour commencer ses activités interentreprises aux États-Unis. Des renseignements supplémentaires sont disponibles sur notre site Web à l’adresse www.elysgame.com.

Connectez-vous à ELYS : Site Web | LinkedIn | Twitter

À propos de la Bourse NEO

La Bourse NEO est un marché boursier progressif qui rassemble les investisseurs et les collecteurs de capitaux dans un environnement équitable, efficace et axé sur les services. Pleinement opérationnelle depuis juin 2015, la Bourse NEO place les investisseurs au premier plan et permet de négocier tous les titres cotés au Canada sur un pied d’égalité. La Bourse NEO répertorie les sociétés de premier plan et les produits d’investissement à la recherche d’un marché boursier qui permet aux investisseurs d’avoir confiance, de disposer de liquidités de qualité et une large sensibilisation, y compris un accès sans entrave aux données du marché.

Déclarations prévisionnelles

Ce communiqué de presse contient certaines déclarations prévisionnelles au sens des dispositions de règle refuge de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces déclarations sont identifiées par l’utilisation des mots « pourraient », « croient », « anticipent », « ont l’intention », « estiment », « s’attendent », « peuvent », « continuent », « prédisent », « potentielles », « projet » et des expressions similaires qui sont destinées à identifier les déclarations prévisionnelles et comprennent des déclarations concernant l’effet de la législation récemment proposée au Canada pour légaliser les paris sportifs à événement unique, la société étant extrêmement bien placée pour capitaliser sur ce marché en croissance et la cotation à la Bourse NEO offrant à la société une plus grande exposition parmi les investisseurs canadiens. Ces déclarations prévisionnelles sont basées sur les attentes et sur les hypothèses de la direction à la date de ce communiqué de presse, et sont soumises à un certain nombre de risques et d’incertitudes, dont beaucoup sont difficiles à prévoir, qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des attentes et des hypothèses actuelles par rapport à celles énoncées ou sous-entendues dans toute déclaration prévisionnelle. Parmi les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des attentes actuelles, on peut citer, entre autres, la capacité de la législation récemment proposée au Canada pour légaliser les paris sportifs sur un événement unique, la capacité de la Société à mettre en œuvre sa stratégie pour tirer parti de ce marché en pleine croissance, la cotation à la Bourse NEO qui permet à la Société d’être plus exposée auprès des investisseurs canadiens, la durée et la portée de l’épidémie de COVID-19 dans le monde, y compris l’impact sur les économies nationales et locales, et les facteurs de risque décrits dans le rapport annuel de la Société sur le formulaire 10-K pour l’exercice clos le 31 décembre 2019, et ses dépôts ultérieurs auprès de la U. S. Securities and Exchange Commission, y compris les rapports périodiques ultérieurs sur le formulaire 10-Q et les rapports actuels sur le formulaire 8-K. Les renseignements contenus dans ce communiqué sont fournis uniquement à la date de ce communiqué, et la Société ne s’engage pas à mettre à jour ou à réviser publiquement les déclarations prévisionnelles, que ce soit en raison de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autres, après la date à laquelle les déclarations sont faites ou pour refléter la survenance d’événements imprévus, sauf si la loi l’exige.

La Bourse NEO n’a ni approuvé ni désapprouvé le contenu de ce communiqué de presse et n’accepte aucune responsabilité quant à l’adéquation ou à l’exactitude de son contenu.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Contact avec les médias et Elys :
David Waldman

Crescendo Communications, LLC

Tél. : 212 671-1020

Courriel : elys@crescendo-ir.com

Abora Solar l’avenir de toute votre énergie domestique sur votre toit

Cela fait des années maintenant que nous connaissons les panneaux solaires ou encore photovoltaïques. Aujourd’hui, une transition est en marche grâce à la start-up franco-espagnole Abora Solar. Si vous n’en avez jamais entendu parler, sachez que cette start-up a été fondée en 2017 dans un seul but, trouver un nouveau moyen de proposer une production électrique et thermique innovante.

De multiples récompenses et des heures d’ensoleillement plus tard, la firme est aujourd’hui capable d’alimenter de grands bâtiments en chaleur, mais aussi en eau chaude et bien évidemment en électricité.

Cela fait des années maintenant que nous connaissons les panneaux solaires ou encore photovoltaïques. Ces outils contribuent fortement à plusieurs choses : faire en sorte de réduire les émissions de gaz à effet de serre, réduire au mieux nos consommations d’énergie quotidiennes, faire en sorte d’optimiser au mieux les technologies dont nous disposons. Aujourd’hui, une transition est en marche grâce à la start-up franco-espagnole Abora Solar. Si vous n’en avez jamais entendu parler, sachez que cette start-up a été fondée en 2017 dans un seul but, trouver un nouveau moyen de proposer une production électrique et thermique innovante.

De multiples récompenses et des heures d’ensoleillement plus tard, la firme est aujourd’hui capable d’alimenter de grands bâtiments en chaleur, mais aussi en eau chaude et bien évidemment en électricité. Le tout est pensé pour être durable, propre et aussi local. En ce qui concerne le souci de fourniture d’énergie ou encore un blocus d’un autre pays fournisseur, n’y songez même pas. Cette technologie permet de prendre les devants si jamais un tel scénario venait à se réaliser.

Force est de constater, qu’en trois ans, la start-up est présente sur pas moins de 10 pays : Grèce, Colombie, Portugal, Islande, Allemagne, Suisse, Guyane, Hollande et enfin bien évidemment en Espagne et en France. Depuis le début de cette année 2020, un projet de développement commercial pour la France a été mis en place et le but de la firme est d’implanter son installation en Europe.

Actuellement, les bâtiments qui profitent de ce type d’installations sont les hôpitaux, les centres sportifs, les hôtels ou encore des universités et des écoles. Ce sont eux qui profiteront le plus de ces installations et qui surtout reviendront très vite sur leurs investissements. Espérons que d’ici quelques années, cette technologie puisse débarquer sur nos toits de particuliers.

En ce qui concerne l’installation de ce type panneaux, elle doit être réalisée par des professionnels. Comme nous vous l’avons signalé, Abora Solar propose actuellement ses services pour le secteur du B2B. Ce même secteur fait généralement appel à différentes entreprises, des sous-traitants, voire même des boîtes telles que Boels pour la location de matériel de construction ou encore roulant. Ils disposent également d’un service de location élévateur professionnel très intéressant. D’autres bureaux d’études tels que Studis Ingénierie, Optimenergi, thermikal et autres, proposeront leurs services afin d’établir le meilleur diagnostic possible pour les futurs chantiers.

Interrogée sur le sujet, Sandrine Pitel, chargée d’affaires France chez Abora Solar répond : Nos panneaux sont reconnus internationalement, ils ont reçu plusieurs prix d’excellence, dont l’Energy Globe Awards, l’EU Seal of Excellence, ou encore Solar Impulse. Récemment, nous avons reçu une importante subvention de l’UE pour notre prochain projet d’amélioration de PVT2. Nous avons été le seul projet lié à l’énergie solaire à avoir bénéficié de cette aide dans toute l’Europe.

N’hésitez pas à jeter un oeil sur le site d’Abora Solar si vous souhaitez obtenir de plus amples informations. Si vous êtes un professionnel et que ce type d’installation vous intéresse, il serait judicieux d’y songer, car tous les ingrédients sont réunis ici pour offrir une solution durable, propre, rentable et aussi idéale pour un avenir meilleur.

Comment récupérer les données sur un disque dur externe ?

Quelque soit le secteur d’activité, l’informatique et le digital ont pris une place prépondérente dans la gestion de toutes les startups (CRM, base de données clients, sauvegarde obligatoire de la comptabilité, etc.). Pour ne perdre aucune donnée importante, il est fortement conseillé de tout sauvegarder sur un disque dur externe. Ainsi, en cas de crash brutal de votre ordinateur, vous aurez une sauvegarde sécurisée. Mais… que se passe-t-il lorsque votre disque dur externe crash également ? Est-il possible de récupérer vos données ?

Soyons franc dès le début : à moins que vous soyez un expert en informatique, il n’est pas conseillé d’essayer de le réparer soit même, au risque d’aggraver les domages et d’augmenter la quantité de données perdus. Il vous faudra donc contacter au plus vite une entreprise spécialisée dans la récupération de données sur un disque dur externe. C’est un secteur de niche pour l’instant, mais il existe néanmoins plusieurs compagnies proposant ce type de services. Il vous faudra donc bien choisir et bien vous renseigner sur la qualité du service proposé par ces différentes entreprises. N’hésitez pas à demander des avis de la part d’anciens clients ou de comparer les avis disponibles sur plusieurs sites.

Le prix d’un tel service de récupération des données dépendra fortement de la taille de votre disque dur externe et de la quantité de données qui y sont récupérables. La marque et le modèle de votre disque dur externe influera peu sur le prix finale, mais plutôt la gravité et la technicité de la panne, ainsi que la quantité de données à récupérer. Néanmoins, même relativement élevé, ce prix sera rapidement compensé par la quantité d’informations récupérées et par le temps que vous allez économiser en essayant de reproduire ou recompiler toutes ces données perdues. De plus, ce type de service peut généralement être fournit assez rapidement, et certaines entreprises proposent même un « service express », moyennant un petit supplément. Bien utile si votre disque dur crash la veille ‘dune deadline imoportante !

Inutiles donc de passer des jours entiers à replonger dans vos vieux emails pour retrouver toutes les infos importantes. Ce gain de temps pharamineux (sans compter le risque d’oubli d’informations) vaudra largement le prix à payer pour récupérer ces données. Et pour éviter que cela se reproduise, il est conseillé désormais de sauvegarder toutes vos données importantes non pas sur un mais sur deux disques externes et de le garder dans 2 endroits différents (la probabilité que les deux disques durs externes crashent en même temps est quasiement nulle).